Témoignage: Lola recherche un stage en pompes funèbres en Vendée

0
236
pompes funèbres

Je m’appelle Lola, j’ai 18 ans et je réside en Vendée (85). En effectuant des recherches sur internet j’ai découvert votre site « funéraire info« . Depuis, je le consulte régulièrement. Si je vous contacte aujourd’hui c’est parce que depuis longtemps déjà je suis fascinée par le milieu funéraire.

Je vous explique la situation. Je dois effectuer 14 semaines de stage sur deux ans dans le programme scolaire de mon BTS MUC (Management des Unités Commerciales). Ce BTS MUC n’était pas mon premier choix, je l’ai choisi par défaut. Les pompes funèbres seraient le seul domaine qui me plait pour mon stage, et j’envisage même d’y faire carrière si j’en ai la capacité.

Je cherche un stage de découverte dans le funéraire

Bien évidemment, j’aimerais faire un stage de découverte au préalable, car j’ai conscience de l’enjeu de ma démarche et que le milieu funéraire est un domaine à prendre très au sérieux. J’ai fait plusieurs demandes auprès de salons funéraires ; entretiens réels, appels téléphoniques, et je n’ai eu que des réponses négatives.

L’un des directeurs que j’ai rencontré m’a expliqué que j’étais trop jeune et que ce n’était pas crédible auprès des familles endeuillées, ce que je comprends parfaitement. Un autre directeur m’a dit qu’accueillir une stagiaire et qu’elle soit présente auprès des familles le mettrait mal à l’aise, ce que je comprends également. Il m’a ensuite demandé si j’avais déjà été confrontée à la mort d’un proche, et après que je lui ai dit que la seule personne que j’ai pu perdre été mon grand-père, il m’a gentiment dirigé vers la porte puis j’ai compris à travers son regard et ses paroles qu’il ne me prenait pas au sérieux. Cependant, les autres salons funéraires, même sans connaître mon âge, et même sans entretiens réels ne m’ont accordé que très peu de temps au téléphone et m’ont clairement dit qu’ils ne prenaient pas de stagiaire.

Lire aussi :  Soins de conservation, la thanatopraxie au cœur de la polémique

Patrons de pompes funèbres, donnez moi ma chance!

Je comprends très bien le fait que certaines personnes ne me prennent pas au sérieux, de part mon jeune âge, cependant le domaine funéraire est une chose qui me tient à cœur. J’ai conscience de ce que l’on peut voir et vivre dans ce milieu et que tout le monde n’est pas fait pour y travailler mais je n’aurais jamais la certitude de savoir si j’en suis capable si personne ne me laisse découvrir cet univers.

Je me suis beaucoup renseignée, auprès de professionnels, auprès de mon entourage, sur internet également, mais rien de très concluant jusqu’à présent. C’est pourquoi je vous adresse ce courrier, en espérant une réponse de votre part, afin de me dire si oui ou non il y a une possibilité que je trouve quelqu’un qui veuille bien me faire partager ce savoir-faire, ou bien s’il faut que j’envisage autre chose.

Dans l’espoir d’une réponse de votre part, je vous prie d’agréer, madame, monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Lola

  • Quels conseils donneriez vous à Lola?
  • Si vous souhaitez la prendre en stage, contacter nous en utilisant l’adresse suivante : funeraire.info@gmail.com, pour une mise en relation.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here