The Big Bang Theory aux Simpson, l’hommage planétaire à Stephen Hawking

1
598

Comment Stephen Hawking a vulgarisé la science

Il est certain que son œuvre lui survivra encore pendant très longtemps. Stephen Hawking s’était imposé comme une personne incontournable de la communauté scientifique. Spécialisé en cosmologie il tenait à tout comprendre de l’univers et des trous noirs. Il a écrit plusieurs livres bien sur dont le plus célèbre « Une brève histoire du temps ».

Fait bien ancré dans l’air du temps, la Nasa a publié sur Twitter un hommage à « un physicien de renom et un ambassadeur de la science. Ses découvertes ont ouvert un univers de possibilités que nous et le monde continuons à explorer ».

Big Bang Theory en deuil

Sa grande popularité scientifique s’est étendue à tous les autres domaines. Son génie était aussi comique. De la science aux arts il n’y a qu’un pas, et il s’est frayé un chemin vers le milieu du cinéma, notamment comme symbole de la lutte contre la maladie de Charcot dont Stephen Hawking était atteint.  A peine son décès annoncé, des hommages d’un peu partout lui ont été rendu dont les acteurs du show The Big Bang Theory dont lequel le scientifique faisait des apparitions remarquées :

« À la mémoire affectueuse de Stephen Hawking. C’était un honneur de l’avoir sur « The Big Bang Theory ». Merci de nous avoir inspirés, nous et le monde. »

Idem du côté des Simpson, il a également joué son propre rôle dans les séries Star Trek : la nouvelle génération. Après Benedict Cumberbatch ( Sherlock Holmes ) dans le téléfilm Hawking (2004). Il y a trois ans, Eddie Redmayne incarnait le scientifique dans le film une merveilleuse histoire du temps qui lui a valu l’Oscar du Meilleur acteur.

Lire aussi :  Cimetière, cannabis, Her et poilu oublié…l’actualité du 27 avril

simpson-Stephen-Hawking The Big Bang Theory aux Simpson, l’hommage planétaire à Stephen HawkingLa maladie de Charcot

La maladie de Charcot, qui tire son nom du médecin qui l’a décrite au 19ème siècle, touche 1 personne sur 25 000 dans le monde. En France, 800 patients sont diagnostiqués chaque année. Cette pathologie affecterait plus volontiers les hommes que les femmes et se déclare généralement entre 50 et 70 ans.

Cette maladie grave touche les cellules nerveuses impliquées dans la motricité volontaire (les motoneurones), la phonation et la déglutition. Ainsi, ces motoneurones dégénèrent et les muscles de moins en moins sollicités s’atrophient. On parle alors d’atrophie musculaire ou amyotrophie. Les muscles concernés sont ceux des bras, des jambes, de la respiration, de la déglutition et de la parole. C’est une maladie dégénérative pour laquelle il n’existe à ce jour aucun traitement.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here