Tombe rose de Léa au Muy, les acteurs s’expriment

13
11048

Nous vous avions parlé hier de la tombe de la petite Léa, qui semble déranger la mairie du Muy dans le Var. Pour en avoir le cœur net et démêler les fils de cette triste histoire, nous avons contacté les différents protagonistes de l’affaire pour qu’ils puissent donner leurs version et leurs explications.

Petit rappel

Après un long et douloureux combat contre la maladie, Léa Ouazama-Baba s’est éteint à l’âge de trois ans. Pour lui rendre hommage avec une sépulture personnalisée, ses parents ont contacté Funeral Concept, qui a conçu un monument rose, très évocateur du monde de l’enfance et de l’innocence.

Mais ce monument ne semble pas avoir l’heur de plaire à tout le monde : après avoir été dégradé, voilà que la société conceptrice reçoit un coup de fil de la mairie, pour faire état de plaintes d’usagers.

Nous avons pu contacter les différents protagonistes de cette histoire, afin que chacun livre sa version. Nous laissons le soin à chacun de se faire son opinion.

Hostilité de la mairie ?

La mère de Léa est dubitative « Je suis persuadée que pour Madame Le Maire, c’est une affaire personnelle. Depuis que je me suis présentée contre elle sur une liste apolitique (classée divers droite par le Ministère de l’intérieur NDLR), la mairie en tout cas ne nous a jamais laissé tranquilles. Quand Léa était encore là, nous avions droit à un macaron handicapés pour elle, lors de ses transports en voiture, et pourtant, on nous harcelait à chaque fois. On m’a refusé des places en crèche pour mes enfants, ça s’est réglé quand j’ai appelé Var Matin, on nous a refusé l’accès à la salle des fêtes pour organiser les réunions pour notre association. Nous avions fait une demande de prêt de matériel, qui a été refusé. C’est la Mairie des Arcs, à côté, qui nous a prêté ce matériel, qui était marqué au nom de la commune du Muy… »

La Maire du Muy, Lilianne Boyer, est formelle « Madame Ouazama m’a déjà accusée par presse interposée. Je ne comprend pas les causes de son hostilité, la commune du Muy a toujours fait tout ce qu’elle pouvait pour l’aider, son histoire avait été très médiatisée. »

Dégradations sur le monument ?

Jessica Ouazama est formelle « il y a eu des dégradations sur le monument. Il y a une trace d’impact près de la stèle, et des griffures près de l’inscription. Pour nous, c’est volontaire, nous avions pris le soin, avec mon mari, de protéger la tombe lors de la tempête qu’il y a eu à ce moment là. Je connais le gardien du cimetière, et il me l’aurait dit s’il avait trouvé un objet qui aurait pu voler et endommager la tombe. »

Lilianne Boyer, Maire du Muy, refuse d’y croire « Je connais la commune dont je suis Maire depuis des années. La population a été très sensible à l’histoire de la petite Léa et a entouré la famille d’affection. Le Muy n’est pas une commune de sauvages, il n’y a personne chez nous qui oserait dégrader la tombe d’une enfant ! J’ai demandé à la police municipale de faire la lumière sur cette affaire ».

Lire aussi :  OGF poursuit son engagement en faveur du développement durable

Freddy Pineau, directeur de Funeral Concept, est dans le doute « Il y a eu une tempête, une plaque funéraire emportée par le vent aurait pu abîmer la tombe, c’est une éventualité. Mais le gardien du cimetière n’a pas retrouvé de projectile qui aurait pu être projeté suffisamment fort, première observation. Deuxième observation, l’impact près de la stèle fait presque deux centimètres de profondeur. On a essayé, chez nous, en atelier, de le refaire. On y a été à la masse et au poinçon, c’est faisable, mais pas facile, et pas en un seul coup… Il faut déployer une force importante et répétée. Je ne tire aucune conclusion, il y a une enquête de gendarmerie, à eux de déterminer ce qui s’est passé. »

Enlèvement du monument ?

La maman de Léa doute de l’existence des plaintes d’usagers du cimetière « Ce n’est pas l’endroit le plus fréquenté de la commune. En plus, les habitants du Muy ont été très proches de nous pendant toute la vie de Léa, il y a eu une vraie solidarité. Aujourd’hui, quand je croise des gens que je ne connais pas au cimetière, et qu’ils voient la tombe de Léa, les réactions sont toujours bienveillantes, parfois curieuses, jamais hostiles. Je doute que quiconque au Muy se plaigne de la tombe de Léa. »

Madame Boyer n’est pas de cet avis « le cimetière est très fréquenté, par des personnes âgées, jeunes, de toutes catégories sociales et de tous âges. Nous sommes une commune rurale, et certains sont assez choqué de voir une tombe rose vif. J’ai souhaité contacter Funeral Concept pour poser des questions sur leurs monuments et leur faire remonter les commentaires sur le choix de couleur. Il n’y avait rien d’hostile dans ma démarche, et il n’a jamais été question d’enlever ou de faire changer la couleur de la tombe de la petite Léa. »

Freddy Pineau est, lui, très en colère « Madame le Maire m’a appelé pour se plaindre du monument, et pour obtenir des informations afin de m’interdire de poser des monuments dans son cimetière. C’est, texto, ce qu’elle a dit, elle veut nous interdire de poser des monuments au cimetière des Muy, incluant celui de la petite Léa. Je n’ai jamais vu ça, même dans les cimetières classés, nous avons eu gain de cause. Ce qui me met en colère, c’est qu’au milieu de tout cela, il y a la tombe de Léa : qu’on laisse cette enfant reposer en paix ! »

Madame Le Maire du Muy a publié un communiqué de presse suite à notre interview :

Lire aussi :  OGF: Inauguration du crématorium de Beaucaire

Suite à une polémique ce jour au sujet de la tombe de la petite Léa Baba-Ouazana, Mme le Maire souhaite faire part du communiqué suivant :

J’ai reçu dernièrement plusieurs réclamations d’administrés muyois au sujet de la couleur rose fluo de la tombe de la petite Léa Baba Ouazana. Ces derniers s’en sont offusqués auprès de moi, ceux-ci estimant que cette tombe nuisait à la sobriété que les lieux imposaient pour se recueillir.

Sans porter un quelconque jugement, je me suis rapprochée téléphoniquement de la société Funeral concept (société qui a construit la tombe de Léa) à qui j’ai demandé des précisions d’ordre technique et notamment de couleur au sujet des monuments funéraires. Ces derniers m’ont confirmé que la couleur était libre et que cela se faisait de plus en plus couramment.

J’ai moi-même constaté qu’en ma qualité de Maire, le code général des collectivités territoriales ne m’autorisait à réglementer que la seule dimension des tombes, dont acte.

Étant le Maire de tous les muyois, il m’incombait en tant que Premier magistrat de la ville d’avoir en ma possession tous les éléments de compréhension de ce sujet très délicat.

Quelle a été ma surprise de constater ce 15 mars sur les réseaux sociaux que certains se livraient à une véritable cabale contre moi tout à fait infondée au regard de ce qui précède. J’ai également reçu de nombreux mails. Je n’ai à aucun moment, comme j’ai pu le lire, évoqué la moindre plainte à l’égard de la tombe de la petite Léa. Je me suis contentée de m’informer de la situation juridique applicable au regard des réclamations qui m’avaient été transmises.

Je suis atterrée et scandalisée de lire que la tombe aurait été, par coïncidence, et suite à ce qui précède, vandalisée. Rien n’est plus faux, puisque mon service de police municipale a constaté ce 15 mars à 15h00, à ma demande, que la tombe n’avait été nullement vandalisée ou détériorée.

Je suis enfin outrée de lire des propos de menaces physiques à mon égard que je ne laisserai pas passer, si nécessaire par un dépôt de plainte imminent.

Pour conclure, je ne ferai qu’appliquer les lois de la République et si ces dernières ne m’autorisent pas à réglementer la couleur des édifices mortuaires, et ce malgré les réclamations reçues, en aucun cas je demanderai une modification de la couleur de la tombe de la petite Léa, ni même encore une fois, de porter un quelconque jugement.

Liliane BOYER

                                                                                             Maire du Muy

13 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi toujours du gris ou noir….. La tombe tepresente la dernière demeure d’un bébé de 3 ans. Sa chambre, si elle était encore avec ses parents , setait surement rose et blanche…. Donc que sa dernière demeure soit rose c’est logique…. Bravo aux parents de sortir du commun gris et noir..
    Et que les imbeciles se taisent et respectent cette petite fille….

  2. c est une honte la famille de Léa a assez souffére…la couleur de la tombe reflet bien la petite Léa si pleine de vie et une battente ……et que ceux que sa dérange poursuive leurs chemin…et fouter la paix a cette famille

  3. Je trouve sa honteux qu on laisse ses parents faire se qu il veule moi je dit que cette tombe et très bien et très belle et oui sa change du gris et noir pour une petite puce comme Léa ses parents on fait se que une petite fille adore le rose bravo a vous de tout coeur avec vous

  4. Comment peut on avoir l esprit aussi tordu pour chercher misère a des parents qui ont connu l enfer de perdre leur enfant???
    La honte a ces imbéciles qui ont osé aller se plaindre auprès du maire de cette commune et juste leur souhaiter de ne jamais connaitre un tel drame…
    Il n y a rien de pire que de perdre un enfant et si ces merveilleux parents (que j ai suivi tout le long de la maladie de leur poupée) ont pu trouver un peu de réconfort en offrant une tombe de couleur rose a leur fille je ne vois pas ou est le mal….
    Pauvre monde on se demande ou on va quand on lit des articles pareils….
    pleins de douces pensées a Lea et de réconfort a ses parents

  5. Laissez la famille Ouzana tranquille!!! La tombe rose de la petite Léa est à l’image de leur petite fille et met un peu de gaieté dans ce cimetière. Pourquoi les tombes devraient-elles toujours être aussi tristes? Le gris et le noir accentuent encore le désespoir des familles. Que ceux qui critiquent se posent la question suivante: n’auraient-ils pas voulu personnaliser la tombe de leur enfant?

  6. Je suis horrifié par le manque de tolérance de tous ! Je n’aime pas cette tombe et trouve cela d’extrême mauvais goût.
    Je suis étonné que l’on puisse faire ce que l’on veut. Bientôt ce sera Las Vegas au cimetière.
    J’ai aussi le droit d’avoir un avis différent de la famille de cette petite ! Je ne pense pas leur manquer de respect.

  7. Mme Le Maire vous n’avez ni humanité ni compassion!
    Le fait même que vous ayez contacté l’entreprise funéraire sans vous rapprocher en priorité des parents est revelateur de votre indifférence.
    Devant un tel drame, votre rôle était de calmer les esprits en priorité au lieu d’attiser cette polémique par votre attitude.
    La famille de Lea mérite de pouvoir enfin faire son deuil.

  8. Que les gens aime ou aime pas ses votre choix moi je préfère voire cette pierre rose que tout identique Léa étais une petite fille plein de vie pleine d’amour et de joie cette couleur et à sont image et si mes enfants viendrais à disparaître je ferais aussi une tombe à leurs images cette famille à perdu un enfant donc laissé les en paix faire leur deuil vous n’avez donc aucun coeur ? Si c’étais votre enfant la tombe serais grise ? De tout coeur avec la famille

  9. madame le maire vous devriez vous occuperer plutot de votre ville,(je la traverse chaque nuit pour mon travail) personne couché a meme le sol et ivre bouteilles de verre jusqu a sur la chaussée, poubelles eventrées, graffitis, saletés repoussante, crotes de chiens c est pas une ville qui donne envie de s arreter meme en plein jour, et en plein jour meme saletés bouchons permanents, ne parlons pas des jours de marché ou le stationnement et la circulation sont très dificile, chere Madame laissez le cimetière tranquille et vos administrés et vous voyez plutot a améliorer la vie de votre commune

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here