Toussaint 2014 : revue de presse des crématoriums

0
642
schéma régional des crématoriums

Impossible de parler de Toussaint sans parler de crématoriums : encore plus que les cimetières, ils se voient consacrer dans la presse une longue litanie de variations sur un thème brûlant.

Souvenir

Les services funéraires de la Ville de Paris (SFVP) organisaient le 1er novembre au crématorium du Père-Lachaise 4 cérémonies du souvenir laïque. Toutes les familles ayant perdu un proche depuis le début de l’année et ayant organisé une célébration dans ce crématorium, le plus ancien de France (1889), ont reçu  une invitation à se réunir, salle de la coupole, afin de « partager un temps de mémoire ». C’était en direct dans Funéraire Info.

Le service des pompes funèbres a organisé, pour la première fois, samedi 1er novembre, « une cérémonie du souvenir collective » à laquelle étaient conviés tous ceux qui ont accompagné la mort d’un proche au crématorium Auxois-Morvan depuis son ouverture, fin 2012. Retour sur un projet, inédit en Côte-d’Or, qui a été long à se dessiner dans le Bien Public Haute Côte d’Or.

« On est abandonné quand on perd quelqu’un. Après la mort, on se retrouve tout seul, il n’y a rien. » Sylvie est venue avec sa fille, Lucille, à la cérémonie du souvenir organisée samedi au crématorium de Champigny, pour honorer la mémoire du mari, du père…. Le Parisien relate l’événement dans son édition de dimanche.

Portes ouvertes

La visite pourrait paraître incongrue en cette fête de Toussaint . Elle intéresse pourtant. Des dizaines de personnes étaient au rendez-vous au crématorium d’Annecy  qui chaque année ouvre ses portes pour expliquer en quoi consiste l’incinération, sans rien omettre de chaque détail. Comment le cercueil est brûlé, le temps que cela prend, le rite funéraire qui y est associé.. En Haute-Savoie aujourd’hui l’incinération représente 50 % des obsèques, c’est bien plus que la moyenne nationale,  mais beaucoup moins que nos voisins en Suisse où 9 personnes sur 10 choisissent la crémation plutôt que l’inhumation. France 3 Alpes détaille la visite.

Lire aussi :  Pompes Funèbes CATON, POLARIS, DEFRANCQ SARL, la Newsletter PILATO Février 2018

Le crematorium de Dunkerke ouvrait ses portes ce samedi de la Toussaint, toute la journée. Plus que de présenter simplement le fonctionnement du dispositif municipal, l’idée est surtout de permettre aux Dunkerquois de discuter de la mort, de la façon de l’aborder et comment gérer le décès d’un proche. La Voix du Nord a fait la visite.

Modernité

Parmi les derniers construits en France, le crématorium de Blois bénéficie des ultimes innovations. C’est aussi et avant tout un lieu de respect du défunt. La nouvelle république s’ébahit devant toute cette technologie.

Ecologie

Seul construit en Bourgogne après l’arrêté du 28 janvier 2010 imposant un dispositif de filtration élaboré, le crématorium Auxois-Morvan peut se prévaloir d’une dimension écologique que la plupart des équipements homologues n’ont pas encore. Les anciens ont jusqu’à 2018 pour se mettre en conformité : à titre d’exemple, celui de Dijon n’a pas encore réalisé les travaux… Le Bien Public décerne un satisfecit.

Agrandissement

Le crématorium de Caen va doubler sa surface d’accueil. Créé en 1987, l’équipement, unique pour l’instant dans le département, va se doter d’une seconde salle de cérémonie. Autre obligation, celle de se mettre aux normes européennes en aménageant un nouveau système de filtration des rejets dans l’atmosphère. De son côté, l’association des Crématistes du Calvados tire le signal d’alarme: les valeurs qu’elle défend sont aujourd’hui objets de dérive financière. A retrouver ce samedi dans les pages Calvados de l’édition Ouest-France version papier et dans sa version numérique. Pour les abonnés.

Discrétion

Installé en retrait de la route, à côté du nouveau cimetière de la commune, le crématorium de Roost-Warendin cultive la discrétion. Pourtant, depuis son ouverture en 2001, il a vu croître son activité. Désormais, son jardin du souvenir est même devenu un véritable lieu de recueillement pour les familles des défunts. La Voix du Nord l’a visité.

Crématorium saturé ?…

En ce jour de Toussaint, les Rouennais défilent en nombre dans les cimetières pour honorer leurs défunts. Les familles ne se recueillent pas uniquement sur les tombes, mais, de plus en plus, dans les jardins du souvenir et les columbariums, où sont conservées les cendres de leurs proches incinérés. Alors qu’il y a trente ans, la crémation ne représentait que 1 % des cérémonies funéraires, elle est aujourd’hui choisie par 30 % des Français. Rouen n’échappe pas à la tendance. En 1998, mille actes étaient pratiqués au crématorium du cimetière Monumental, le seul de l’agglomération. Aujourd’hui, le nombre annuel de crémations s’élève à 2 000. « Il est certain que nous avons atteint une capacité maximale sur Rouen, note Dominique Lansiaux, directeur de secteur chez OGF, l’exploitant du crématorium pour le compte de la Ville de Rouen. On peut encore pousser jusqu’à 200 crémations supplémentaires par an, ce qui sera la limite ultime. Et cela peut arriver très vite, au vu du nombre de demandes qui augmente chaque année. » le problème est posé par Paris Normandie.

Lire aussi :  Funérarium, crématorium et pompes funèbres…l’actualité mortelle du lundi 19 mars 2018.

… Construisons en un nouveau !

La crémation est un type de funérailles de plus en plus demandée, mais les crématoriums les plus proches sont situés à Saint-Malo, Saint-Brieuc ou Montfort-sur-Meu. Un nouveau crématorium va voir le jour en 2015, à Saint-Pierre-de-Plesguen, à une dizaine de kilomètres de Dinan. Montant de l’investissement : 2,2 M€, réalisé par le groupe OGF. Eugéne Caro l’explique pour Le Télégramme.

Concert au crématorium !

Pour la dixième année consécutive, le crématorium du Pays d’Eure a organisé un concert de gospel dans ses locaux, à Évreux, samedi 1er novembre, dès 10h45. « Des membres du groupe Gospel Pearls, ils seront trois, viendront chanter pour cet événement, gratuit, à vocation de souvenir pour les personnes qui ont perdu un proche. La matinée sera ponctuée de lectures de poèmes », précisait l’établissement. L’entrée était libre, le crématorium précisant qu’ils disposaient de 100 places assises.

pressenationale4-300x287 Toussaint 2014 : revue de presse des crématoriums

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here