Transport d’urnes funéraires par la Poste, en direct du Sénat

5
1152

Philippe Rollet, Président des Pompes Funèbres de France nous avait  confié qu’il souhaitait interpeller le parlement au sujet du transport d’urnes funéraires par voie postale, afin qu’un décret mette fin à des pratiques indignent concernant le respect du défunt qui bénéficiaient jusqu’à présent d’un flou juridique. C’est chose faite espérons que la réponse du Ministre de l’intérieur, Monsieur Manuel Valls, ne va pas arriver par la Poste…

Question écrite n° 10728 de M. Yves Détraigne, Sénateur de la Marne, Membre du groupe UDI-UC, publiée dans le JO Sénat du 06/03/2014 – page 585

M. Yves Détraigne attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur la question délicate du transport d’urnes funéraires par la poste.

Actuellement le transport d’une urne par des services postaux ou de messagerie, à l’intérieur du territoire français, est légal et ne nécessite pas de démarches particulières au niveau de la législation funéraire.

Toutefois, l’article 16-1-1 du code civil énonce clairement que « le respect dû au corps humain ne cesse pas avec la mort » et que « les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traités avec respect, dignité et décence ».

Considérant qu’il serait donc souhaitable de s’interroger sur les modalités de transport desdites urnes au regard du code civil, il lui demande de bien vouloir lui indiquer quelle est sa position sur ce dossier.

En attente de réponse du Ministère de l’intérieur

Notre article est à lire en suivant le lien

Lire aussi :  1er Salon du Funéraire Grand Sud, devenez exposant!
code-civil-215x300 Transport d'urnes funéraires par la Poste, en direct du Sénat
Le Code Civil

5 COMMENTAIRES

  1. De très rares exceptions ne doivent pas compliquer la législation funéraire ni favoriser un système qui ne permettrait plus financièrement le choix des obsèques dont l’inhumation d’une urne dans une concession éloignée, la dispersion ou immersion des cendres, un regroupement cinéraire familial, etc.

    Lorsque l’on reçoit un colis endommagé : soit on le refuse, soit on émet des réserves en exigeant une réponse. Quelles ont été les explications écrites du Responsable de la Poste à Monsieur P. Rollet ?

    La communication de ces preuves devrait conforter l’intervention de ce manager.

    Suggestions de l’AFIF :

    1) Faire imprimer des rubans adhésifs avec la mention « URNE », comme cela est pratiqué dans bien d’autres pays dont l’Allemagne.

    2) Ne jamais envoyer une urne fragile ou biodégradable par la poste.

    3) Effectuer le transfert des cendres près du lieu d’immersion.

    L’Association française d’information funéraire n’a jamais constaté de problème après un colisage soigneux et l’utilisation d’une urne métallique.

    Michel Kawnik
    Président

    • Bonjour Yann
      Intérêt financier me semble un peu fort…
      Il est clair qu’un bon colisage, polystyrène, scotch américain doit régler le problème…
      Et il existe d’autres transporteurs.
      Concernant la réponse de Michel Kawnik, je vais émettre juste un bémol sur « soit on le refuse, soit on émet des réserves en exigeant une réponse ». Refuser une urne qui en plus à tendance à se déverser sur le sol… la ça m’étonne!
      Eric de Funéraire-info

      • Tout lecteur peut comprendre les conséquences financières qui découleraient d’un moyen de transport imposé pour une urne cinéraire.

        Si l’observation de Yann semble – selon Funéraire-Info – être « un peu fort », ne pas émettre de réserve, ne pas exiger des explications de la Poste et ne pas communiquer sa réponse est « très fort » de la part d’un professionnel.
        Volontiers, je suis dans l’attente des éclaircissements de cette administration.

        Il n’est pas souhaitable d’alourdir la législation funéraire sur une simple question de bon sens.
        Une urne métallique hermétiquement fermée ainsi qu’un bon colisage offrent toute sécurité !

        Michel Kawnik
        Président de l’Association française d’information funéraire

        • M. Kawnik, bonjour
          avoir une réponse de la Poste, cela ressemble au parcours du combattant …
          Et ne pas récupérer son colis (Une Urne) même endommagé me semble illusoire… au moins pas respect.
          Eric

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here