Transport de corps à l’hôpital, tonnerre à Brest

8
939

L’hôpital de Brest qui faisait l’objet d’une plainte déposée par les pompes funèbres Sublimatorium Florian Leclerc de Brest met fin au système mafieux qui aboutissait au racket des familles en deuil dans leurs services. Ainsi l’hôpital s’interdit de faire signer aux familles en deuil quelque document que ce soit juste après un décès laissant aux entreprises de pompes funèbres habilités le soin d’informer les familles par devis d’un transfert de corps si nécessaire, ainsi est la loi.

Le téléguidage est supprimé. Tout ceci sous le patronage efficace de la direction de la concurrence et de la population de Brest qui a pris acte de la décision de l’hôpital.

Il nous faut à présent informer les familles de leurs droits et ainsi rétablir la libre concurrence, le libre choix. Il faut que cette victoire, qui est celle du bon sens de la direction de l’hôpital de Brest, soit étendue à tous les hôpitaux et maisons de santé du département et de France.

Sublimatorium-300x232 Transport de corps à l’hôpital, tonnerre à Brest
Sublimatorium

Le droit triomphe à nouveau dans l’intérêt des familles, droit qui a d’ailleurs été confirmé par le tribunal de Fontainebleau.

Nous sommes heureux d’avoir était les initiateurs et les acteurs au côté de tous ceux qui sont en charge de la défense des intérêts de la famille.

Florian Leclerc, directeur du groupe des pompes funèbres du même nom, a repris le combat juridique de son père Michel Leclerc pour la liberté funéraire en France. Il recevra avec Monsieur Hervé Mankowski, à l’agence de Brest, toutes les familles qui estiment avoir subi un préjudice lors du décès d’un proche afin, si nécessaire, de se faire rembourser par voie de droit des sommes indument perçues par les entreprises qui étaient complices du système mis en place dans les établissements de santé de l’agglomération de Brest.

Lire aussi :  Inscrivez-vous gratuitement au 1er Salon du Funéraire Grand Sud

Cette disposition devra s’appliquer à toutes les familles en deuil.

Nous remercions l’administration de l’hôpital et le directeur régional de la concurrence d’avoir rapidement abouti au résultat qu’imposait la loi.

 

Groupe Sublimatorium Florian Leclerc, Tonnerre de Brest – Communiqué de presse

8 COMMENTAIRES

  1. Depuis de très longues années, l’Association française d’information funéraire agit pour faire respecter la loi.
    Sans se qualifier d’initiateur ou de Sauveur des Français, la consultation des reportages de l’AFIF sur son site internet prouve que cet organisme – depuis 1992 – mène des combats avec succès et obtient des résultats bénéfiques pour les familles et les pompes funèbres éthiques.
    Il est intéressant de noter que la décision du tribunal de Fontainebleau, condamnation signalée par Monsieur Leclerc, a été obtenue avec l’aide de l’UFC et de l’AFIF en 2005. Ce résultat n’a donc rien à voir avec ses déclarations publicitaires !
    Grâce à notre organisme, des centaines de remboursements pour transport abusif en chambre funéraire ont été réalisés par des centres de soins ou des Ehpad et non seulement sur Brest !
    Si Monsieur Florian Leclerc veut étonner : c’est en exposant son « crématorium à hydrogène » au salon funéraire 2013, comme cela avait été promis et en espérant que d’autres petits problèmes techniques ne retardent malencontreusement cet événement !

    • Monsieur Kawnik a raison, l’action de l’AFIF et de l’UFC, jugée en 2005, a permis de réparer un préjudice causé à une famille suite au transport de leur défunt vers une chambre funéraire.
      Il est bon aujourd’hui de s’attaquer à la source du problème afin d’éviter ces préjudices

  2. Bonne nouvelle pour les PF locales… Maintenant ne reste plus qu’a éspérer que cette démarches soit appliquer dans le reste de la France…. Comme Grenoble….
    A bon attendeur…

  3. Au risque de me répéter, je ne vois pas où est le téléguidage là-dedans, à moins que l’hôpital de Brest n’ait pas affiché la liste des opérateurs funéraires et des chambres funéraires du département et n’en ait pas donné la liste aux familles. En efet, il n’est écrit nulle part dans le CGCT que le transport de corps avant mise en bière doit se faire obligatoirement par l’opérateur funéraire choisi par la famille. Pour s’en convaincre, il suffit de relire les articles R.2213-8 et R. 2213-8-1. Nulle part, dans l’art. L. 2223-19, portant sur les opérations extérieures des PF, n’est mentionnée la délivrance d’un devis. Il va falloir songer à relire l’annexe à l’arrêté du 23 août 2010 modifiée par arrêté du 3 août 2011…
    A bon entendeur…

    • Madame, Monsieur, bonjour
      La lecture de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes sur Brest semble être différente dans son rapport, le sujet est à suivre…
      Funéraire-Info

      • Bon, si l’hôpital de Brest se livrait véritablement à ce système et ne remettait pas aux familles en deuil la liste des chambres et opérateurs funéraires du département, alors là, oui, il est dans son tort. D’autant qu’il pouvait garder les défunts dans sa chambre mortuaire, gratuite les 3 premiers jours. Ceci dit, je me pose une question : comment retrouver toutes les familles qui auraient pu être victimes de ce système et comment les indemniser ? Sur quels fonds ? Qui va mettre la main à la poche ? L’hôpital ? Il a intérêt à avoir une bonne assurance s’il ne veut pas mettre la clef sous la porte ! Le rappport de la DGCCRF sera-t-il consultable quelque part ?

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.