Un été au cinéma, avec la clim et les Minions, Ant man et Amy

0
489
A l’exception de quelques régions épargnées, la canicule règne sur la France. Certains cherchent refuge dans les salles de cinéma climatisées. Autant en profiter pour voir un bon film… Les trois succès de l’été.
Envie de rire ? Les Minions

Des milliers d’années avant de servir le grand méchant Gru, les Minions, petites créatures jaunes malicieuses mais souvent incompétentes, cherchaient déjà à assister les méchants les plus méprisables de l’histoire. Après avoir épuisé quelques grandes figures malveillantes à travers les âges, ils décident de s’isoler mais plongent bientôt en dépression en l’absence d’un patron à servir. Au milieu des années 1960, les Minions Kevin, Bob et Stuart se mettent alors en quête d’un nouveau et vil maître à suivre. Dans leur périple, ils assistent à Orlando à une manifestation réunissant plusieurs méchants. C’est ici que le trio rencontre l’élégante et machiavélique Scarlet Overkill, la femme la plus méchante du monde, qui convoite la Couronne d’Angleterre…

« Préquelle » de Moi Moche et Méchant, les Minions restent fidèles à eux-même : dans leur souci de bien faire, à cause de leur immense maladresse, ils provoquent des catastrophes en chaîne. Hilarant.

Envie de super-héros ? Ant Man

A peine sorti de prison, Scott Lang, petit escroc, comprend qu’il ne pourra pas voir sa fille, qui vit chez sa mère, tant qu’il n’aura pas trouvé un travail sérieux. Mais son passé de détenu joue contre lui et, pour se refaire, Scott accepte de cambrioler une maison, sur les conseils de son complice Luis. Mais cette maison est celle d’Hank Pym, un scientifique qui a mis au point un mystérieux costume permettant de rétrécir, au point d’atteindre la taille d’un insecte. Les deux hommes vont bientôt travailler ensemble…

Les films de super-héros sont à la mode, et Ant Man suit la tendance, tout en arrivant à s’en détacher par un traitement original et talentueux. La bonne surprise de l’été.

Envie de musique ? Amy

Le 23 juillet 2011 disparaissait, à 27 ans, la grande Amy Winehouse, victime de ses addictions à la drogue et l’alcool. Alors que son album « Back to Black » a été couronné par six Grammy Awards, la chanteuse de jazz, artiste exigeante, était programmée pour faire une grande carrière. Originaire du nord de Londres, elle a commencé très jeune dans un orchestre avant de signer un premier album intitulé « Frank ». Et puis la célébrité lui est tombée dessus, alors qu’elle n’était pas du tout armée pour l’affronter. Mariée à un junkie, elle s’est laissée aller et rares ont été ceux qui ont cherché à la sortir de ce cercle infernal. Elle venait de faire un duo avec Tony Bennett quand est survenue l’issue fatale…

Portrait tout en nuances d’une étoile filante. A voir pour les passionnés de musique.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.