Une dernière masturbation avant de mourir

0
2675
masturbateur de pompei

L’art du savoir-vivre vous servira tout au long de votre vie, mais l’art du savoir-mourir vous sera utile pour l’éternité. La preuve en est avec la mésaventure de ce brave homme qui semble mort en plein pendant sa dernière masturbation. Et sa petite session de baise-main a été figée pour l’éternité…

Et ça fait boum

En ce soir du 24 août, il fait bon en Campanie, la fraîcheur de la nuit tombante adoucissant un peu l’implacable chaleur qui a régné toute la journée. Mais cette douceur relative n’apaise en rien les habitants de cette prospère cité qui guettent les fumerolles s’élevant du Vésuve, non loin.

Mais les habitants de Pompei n’en sont pas moins éloignés de la réalité qui les attends. Ils s’attendent à des tremblements de terre, comme ceux qui ont ravagé la cité durant les années précédentes, poussant quelques citoyens à fuir et permettant à d’autres d’acquérir de vastes domaines à vil prix.

La suite est tragiquement connue : durant la nuit, le Vésuve entre en éruption. Les habitants sont tués, les uns par les nuées ardentes, et les survivants dans l’effondrement de leurs maisons, croulant sur plusieurs mètres de projection qui recouvrent la cité.

Une merveille archéologique

Si Pompéi fut un drame pour ses habitants, la ville devint plusieurs siècles plus tard, une manne pour les archéologues. La cité avait été miraculeusement préservée par les amas de poussières et de pierres projetées par le Vésuve, et ses habitants gisaient comme à l’instant de leur mort, statufiés, figés pour l’éternité.

Certains semblaient avoir été surpris par la mort et semblaient vaquer à leurs occupations, comme des instantanés minéraux qui auraient traversé les siècles.

Et l’un deux, en particulier, semait le doute. Allongé sur le dos, ses mains à hauteur de ses attributs masculins, l’homme semblait avoir été pris par la mort en pleine séance d’onanisme, une dernière masturbation avant de mourir. Ce qui n’a eu de cesse d’amuser les internautes, faisant de ce cliché une des photos archéologiques les plus commentées. L’infortuné a hérité d’un surnom, « le masturbateur de Pompéi ».

Masturbation intellectuelle

Malgré toutes nos recherches, nous n’avons pas pu trouver un nom spécifique pour ceux qui ressentent une excitation sexuelle à la vue d’un volcan en éruption. Cette hypothèse est, par conséquents, écartée, au bénéfice de la non-existence supposée. Néanmoins, si un lecteur la retrouve, je me ferai un plaisir de lui offrir un exemplaire de mon prochain livre : quiconque a autant de temps à perdre dans d’aussi vaines recherches aura certainement le temps de le lire.

Est-il possible que l’homme se soit offert un dernier petit plaisir au moment où il a vu la mort fondre sur lui ? Pourquoi pas, la nature humaine est capable de tout.

Encore une fois, c’est la science qui apporte à cette histoire sa conclusion la plus plausible : l’homme serait, en réalité, mort dans une position différente. Mais, recouvert de cendres brûlantes, ses nerfs se seraient consumés et contractés, lui faisant adopter, post mortem, cette position ambiguë.

L’honneur et la morale sont donc saufs. Mais que cela vous serve de leçon : attention à l’attitude que vous adopterez au moment de votre trépas, elle pourrait bien vous poursuivre durant des millénaires.

Les petites morts absurdes : Une fin luxuriante

https://www.funeraire-info.fr/chronique-morts-absurdes-les-hommes-et-les-

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.