Vendre un cercueil en carton Art-coffins ? Réponse avant le salon

1
851
Art-coffins
Art-Coffins a fait une entrée remarquée dans le marché des cercueils en carton. Si certains sont encore en phase d’observation sur ce produit, d’autres ont franchi le pas, et s’en félicitent. Vous pourrez retrouver les produits Art-Coffins sur le stand Eco-Cerc en E065 à l’occasion du Salon Funéraire Paris 2015 à Villepinte en Novembre.
Cas pratique chez Charly Hennard, pompes funèbres Hennard dans le Nord
Pourquoi avoir choisi Art-Coffins ?

« J’ai choisi Art-Coffins pour plusieurs raisons » explique Charly Hennard « La première étant la souplesse. C’est très simple, quand j’ai besoin d’un cercueil chez eux, je prends un cercueil chez eux, je n’ai pas à m’engager sur un contrat de concession ou une quantité importante. » Charly souligne « J’ai un immense avantage, c’est qu’ils ne sont pas très loin de chez moi. Je n’ai pas de supplément livraison, ou quoi que ce soit de ce genre. Note, je ne sais pas comment ça se passe ailleurs. »

C’est aussi une affaire d’hommes « L’entente est excellente avec l’équipe d’Art-Coffins. Ils sont commerçants, sympathiques, et ils cherchent toujours à t’arranger quand tu en as besoin. »

Les familles et le cercueil Art Coffins

Comment Charly présente-t-il son cercueil ? « Toujours de la même façon. Si ils souhaitent une crémation, je leur dit : bon, il y a deux solutions, soit le cercueil en parois de cellulose alvéolée, le fameux cercueil en carton, soit le cercueil en bois traditionnel » et quelle est leur réaction ? « Ils demandent à le voir, même si ils ne sont pas intéressés, leur curiosité est piquée. J’en ai un dans ma salle de présentation des cercueils. Après, soit ils adhérent de suite, soit ils n’adhèrent pas et partent sur un modèle traditionnel. »

« Les retours sont positifs » souligne Charlie « J’en ai vendu quelques-uns, maintenant, et je n’ai jamais eu le moindre commentaire négatif sur un cercueil en carton de la part de la famille ou de l’assistance aux obsèques ». Un des avantages de Art-Coffins est la sobriété « Les couleurs choisies pour leurs cercueils sont sobres. Déjà, le cercueil en carton s’impose peu à peu dans les esprits, mais proposer en même temps ce nouveau matériaux, sur des cercueils bariolés aux couleurs vives, c’est trop d’un coup ».

Un autre atout, le prix « La marge est moindre sur les cercueils en carton » souligne Charlie, « mais les familles viennent avec un budget, et ce qu’elles économisent sur le cercueil, elles le réinvestissent d’elle-même dans d’autres choses, des gravures, des fleurs… Je sais qu’il y a quelques pompes funèbres qui sont réticentes à proposer le cercueil en carton justement parce que la marge est plus faible, mais c’est un mauvais calcul, aussi bien financier qu’en satisfaction clientèle. Si je fais cent convois par an, c’est parce que les familles sont contentes, et si elles sont contentes, c’est parce que j’ai su leur proposer le bon produit ».

L’écologie n’est pas encore une motivation « Une seule fois, une famille est venue chez moi parce que la défunte avait stipulé spécifiquement qu’elle voulait un cercueil en carton. Ce sera une motivation, certainement, plus tard, mais c’est encore trop tôt. »

Et les crématoriums

« La première fois que j’ai amené ce type de cercueil dans un des crématoriums avec lequel je travaille » (Charly en a trois sur son secteur, NDLR) « ça a été le branle-bas de combat, j’ai eu un appel du directeur technique de la société gestionnaire, ça commence par un O et ça finit par un F » sourit Charlie « ils m’ont demandé les certificats techniques, toute la documentation, que je leur ai fourni. Et depuis, il n’y a plus aucune réticence de leur part, ça se passe très bien. Dans le second crématorium, il y a une toute petite réticence, mais jamais de refus, et dans le troisième, je n’ai pas encore eu l’occasion d’en amener un, mais il n’y a pas non plus de réticence, à priori ».

Charly Hennard conclut « J’énerve quelques confrères, ces temps-ci, parce que je prends beaucoup de convois, et qu’on me voit beaucoup dans la presse. Maintenant, quand j’observe le secteur, je me rends compte que je suis le seul à proposer ce genre de produits novateurs, à ne pas hésiter face à la nouveauté et aux évolutions. Ceci explique peut-être cela. »

Le site internet Eco-Cerc et Art-Coffins : www.eco-cerc.fr/

Lire aussi :  Deco-cercueil, valoriser et personnaliser un cercueil à moindre coût

Le site internet des Pompes Funèbres Hennard : www.pompes-funebres-hennard.fr/

1 commentaire

  1. Chez les personnes (familles, pompes funèbres et crématoriums) qui ont la fibre environnementale, le débat dépasse aujourd’hui le comparatif écologique que certains développent en opposant le cercueil en bois dont la matière première serait issue de « forêts durablement gérées » (au coeur desquelles on commence d’ailleurs à tester le reboisement avec des arbres transgéniques réputés être à croissance plus rapide) et le cercueil en carton fabriqué avec un matériau recyclé qui, tout naturellement fait l’objet d’une procédure de « remise en état » en unité de transformation. Aujourd’hui, l’heure est à l’ECONOMIE CIRCULAIRE, une démarche prônée internationalement pour privilégier le recyclage à la consommation de nouvelles ressources naturelles. Le groupe VEOLIA recycling qui récupère les papiers et cartons destinés à être recyclés avoue devoir exporter 25% de sa production parce que la France ne dispose pas encore de suffisamment d’applications sur notre territoire. Sur un marché national qui représente près de 600.000 pièces par an, le cercueil en carton est donc un débouché de choix. Et parce que « la terre appartient aux vivants » espérons que l’industrie du meuble s’intéressera également à ce matériau qui, dans bien des cas, peut se substituer aux panneaux de particules (le fameux bois reconstitué ou aggloméré) qui encore aujourd’hui incorpore cette substance cancérogène qu’est le formaldéhyde.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here