Vers une modification du paysage de l’assurance obsèques ?

0
476
OAT 10 ans et contrat obsèques
Evolution du taux à 10 ans en France sur les 24 derniers mois

La bataille va faire rage chez les fournisseurs proposant des contrats obsèques aux entreprises de pompes funèbres. Rachat d’entreprise entrainant le changement d’assureur ou négociation serrée pour renégocier les contrats avec les assureurs, l’année s’annonce rude.

Les contrats d’assurance obsèques

Certains contrats d’assurance obsèques permettent uniquement d’anticiper le financement des obsèques : ce sont des contrats en capital. Mais sans réelles garanties du respect de volontés parfois très précises ou sans réelles « protections » d’une valeur testamentaire.

D’autres prévoient, en plus du financement des obsèques, leur organisation puisqu’un contrat civile de prestations funéraires est adossé au contrat : ce sont des contrats en prestations avec une valeur testamentaire. Si on se réfère à la loi du 15 novembre 1887 sur la liberté des funérailles. Loi qui permet à un mandataire de veiller au respect des volontés détaillées d’un défunt.

Les modes de cotisations

Le versement d’une prime unique : vous payez tout en une seule fois ;

Le versement d’une prime périodique (mensuelle, trimestrielle ou annuelle) : vous faites des versements périodiques sur une durée déterminée ;

Le versement d’une prime viagère : vous faites des versements périodiques jusqu’à votre décès :

Prime unique, contrat de prévoyance, comment ça marche ?

Le conseiller funéraire, pouvait recevoir la personne voulant souscrire un contrat, coter le cout des obsèques pour un tarif moyen de 3400 euros et proposer en prime unique, paiement en one shot, un contrat en fonction de l’âge de l’assuré et de son espérance de vie à 3000 €.

Mais ça, c’était avant et l’argument commercial va tomber à l’eau.

Le capital est revalorisé chaque année en fonction des intérêts produits sur les marchés et devait compenser, en théorie, l’augmentation des prix funérailles.

Mais ça aussi c’était avant !

Mais la baisse des taux techniques, à 0,5% depuis le 01 janvier, la baisse de la rémunération des fonds euros qui une fois déduit le taux technique ne dépasseront bientôt plus 1.5% « net de tout », vont entrainer une modification importante du paysage de l’assurance obsèques.

Les contraintes financières, l’absence d’inflation, la baisse des rémunérations de l’argent sur les marchés financiers et la volonté des assureurs de ne plus assumer un risque intenable va faire évoluer le modèle de la prévoyance.

C’est avant la fin de l’année, le moment du choix des armes ou des modèles de partenariat chez les fournisseurs de contrats obsèques. Il y aura ceux qui font « payer » le droit de vendre un contrat et ceux qui vont peut-être partager une part importante du gâteau pour motiver les entreprises de POMPES et leurs conseillers à capter du chiffre d’affaire à l’avance. Sinon les banques le feront à leur place…

Prime périodique, c’est quoi ?

Le contrat d’assurance à primes périodiques est un contrat d’épargne par lequel le souscripteur s’engage à respecter un calendrier de versements le plus souvent mensuels, trimestriels ou annuels.

Il permet généralement des versements complémentaires à la convenance du souscripteur.

Étaler le financement des obsèques sur plusieurs années, en passant vers un modèle de loyer, avec une prise de risque de l’assureur tout en obérant pas les liquidités de l’assuré face aux accidents de la vie. Aujourd’hui la part de la prime unique face à la prime périodique c’est inversé.

Le titulaire du contrat obsèques et l’entreprise de pompes funèbres doivent se rencontrer régulièrement, une révision du capital du souscripteur doit être envisagée de manière à lui garantir le financement des prestations au niveau souhaité.

Et l’entreprise de pompes funèbres doit suivre ses contrats, les montants assurés du fait de contrat sous dimensionné aujourd’hui, se poser la question des contrats avec ou sans débours de tiers (évolution des taxes crémations qui vont fortement augmenter à l’approche de 2018, par exemple)

Merci à Olivier Hecquet (Finaxy) qui a tenté de me faire une formation rapide sur le monde de l’assurance obsèques…

Pour en savoir plus sur FINAXY, créateur en solutions d’assurances:

logo-Finaxy-créateur-de-solutions-dassurances Vers une modification du paysage de l’assurance obsèques ?Olivier Hecquet, Directeur Général Adjoint Semeuse Assurances

Courtage en assurances 

www.addamas.fr, 5 rue du Général Foy – 75 008 – PARIS

Tél. +33  (0)1 44 50 43 52

www.finaxygroup.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.