Visions du salon, l’écrin de Méminis

0
574
Matthieu Rochas et François Jeanne entourent le prototype de leur nouvelle urne
Matthieu-Rochas-et-François-Jeanne-1024x768 Visions du salon, l'écrin de Méminis
Matthieu Rochas et François Jeanne entourent le prototype de leur nouvelle urne

François Jeanne et Matthieu Rochas font partie de ces entrepreneurs dont nous avions parlé à de nombreuses reprises dans Funéraire Info sans voir eu l’occasion de les rencontrer. Le salon de Paris a donc été l’occasion de leur serrer enfin la main, et de leur redire tout le bien que nous pensons de leurs urnes. Et, par la même occasion, de leur stand.

Les deux associés ont en commun une culture du haut de gamme, et, même sans qu’ils le disent expressément, une véritable culture artistique. Le stand, les urnes, même leurs costumes, tout chez eux rappelle le concept esthétique de Méminis. C’est vrai que leur stand, comparés à d’autres, était petit, c’est vrai qu’il était un peu reculé par rapport aux stars du salon, perdu entre un mur et une issue de secours, mais il accrochait immédiatement le regard, évoquant spontanément un mot « cohérence ».

En une phrase : leur stand était conçu comme un écrin pour mettre en valeur leurs créations. Il s’en dégageait une impression à la fois haut de gamme et intimiste. Un bijoutier prestigieux de la place Vendôme s’y serait senti chez lui.

Les deux associés, loin d’une image austère que le haut de gamme contemporain de leur démarche pourrait inspirer, sont au contraire simples et conviviaux. Autour d’un verre de Champagne absolument délicieux (un sévère concurrent au titre de meilleur du salon) et de fromage affiné de très bon goût, leurs explications sur Méminis sont un mélange de passion sincère et de lucidité.

Alors, tout est il si parfait chez Méminis ? Hélas non : juste avant de prendre congé, voilà qu’ils annoncent, sous deux mois, une nouveauté majeure dans leur société, refusant obstinément d’en dire plus, et laissant repartir un journaliste frustré. Et ça, messieurs, ce n’est pas très gentil : les deux prochains mois vont me sembler longs…

Lire aussi :  L'affaire Maëlys et Alexia Duval, et si la prochaine fois, c'était nous ?

Le site de Méminis

Meminis-1024x768 Visions du salon, l'écrin de Méminis
Les Clefs Méminis, voûte du concept

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here