Vols au cimetière, que faire pour aider les familles à s’en prémunir

3
465
vols au cimetière

Les vols au cimetière font malheureusement partie des publications hebdomadaires que l’on vous relaie sur Facebook. Les familles en sont touchées, et vous en parlent régulièrement.

Vols au cimetière, que faire ?

Toutes les régions sont touchées, par tous les types de vols : des fleurs aux vases, du fer aux angelots. Mais preuve que le phénomène inquiète, de plus en plus d’enquêtes sont résolues, et les coupables appréhendés.

Cependant il y a des vols au cimetière  qui sont réguliers : les fleurs par exemple. Lorsqu’une famille en parle, et évoque le fait qu’elle n’a pas été la seule a être touchée, le meilleur conseil à leur donner c’est d’en informer la police ou la gendarmerie. Et que cette même famille conseille aux autres familles touchées d’en informer la police ou la gendarmerie.

Le dépôt d’une main courante, bien que pouvant paraître une perte de temps aura plusieurs effets. En premier lieu, en cas d’appréhension du coupable, la famille pourra éventuellement récupérer les biens qui lui ont été volés ou se faire rembourser par leur assurance. A noter que pour prétendre à un remboursement de la part de celle-ci, il sera au minimum demandé ce dépôt de main courante, à défaut d’une plainte.

En second lieu, et c’est particulièrement important : les autorités pourront intensifier leurs passages dans le cimetière ou à ses abords, ce qui inquiétera sans aucun doute le voleur, ou mieux le fera se faire prendre la main dans le sac.

Vols-au-cimetière-300x213 Vols au cimetière, que faire pour aider les familles à s'en prémunir
Vols au cimetière, qui prendra le premier tour de garde ?

Bien sûr, les autorités n’ont parfois pas de temps à accorder à ces affaires, on ne saurait le leur reprocher. Et pourquoi ne pas mettre en place un système de surveillance citoyenne à la manière des « voisins vigilants » ? Certaines personnes se rendent régulièrement au cimetière, et pourraient tout à fait entreprendre une petite ronde de garde, et prévenir en cas d’activité suspecte ou de constat de dégradations ou de vols. Saugrenu ? Possible, mais ça reste à envisager. Personnellement l’idée de me balader dans un cimetière et d’y croiser Raymond et Roger en pleine partie de belote dans un coin pour leur tour de garde me réjouit.

Lire aussi :  Étouffements, torture...au menu du réveil funéraire du mardi 24 octobre 2017

Du vol de fleurs aux plaques, aider les familles à s’en prémunir

Et pour aider les familles à se prémunir des vols au cimetière , rassurez les sur les incidents locaux, s’ils sont peu nombreux alors pas trop de sang d’encre à se faire. S’il y en a déjà eu, conseillez les pour les éviter.

Proposez par exemple la gravure des vases ou jardinières, et la fixation des articles funéraires les plus onéreux comme le bronze qu’il est toujours préférable de sceller.

Les familles devront conserver les factures des articles funéraires, utiles pour un éventuel remboursement de l’assurance en cas de vol ou de casse, et qui  pourront éventuellement vous permettre de leur commander un nouvel article funéraire identique grâce aux références indiquées.

Enfin, on ne peut pas lutter contre tout, et encore moins contre les c***, cela ne doit pas empêcher les familles de dormir. Elles trouveront une oreille attentive auprès des entreprises de pompes funèbres et de marbreries pour leurs conseils avisés.


A propos des vols au cimetière, voir aussi :

Vols dans les cimetières, l’irrespect aux portes de la mémoire

En savoir plus sur le cimetière ou sur la concession.

 

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    je suis propriétaire d’une concession et d’une chapelle dont la porte a été forcée. La serrure a été cassée. La mairie de cette petite commune peut-elle être mise en cause ? Pourrait-elle prendre en charge cette réparation ? Il n’y a pas de gardien mais n’a-t-elle pas pour mission la surveillance de ce cimetière, établissement public ? Plus généralement, qui prend en charge ce type de remise en état ?
    Merci d’avance.
    Cordialement

    • Bonjour, on ne pas incomber cette effraction à la Mairie, contactez votre assurance pour la prise en charge de ces dégâts.
      N’hésitez pas à revenir vers nous pour nous tenir informés.

  2. Merci Mélanie. Autre question : personne dans la famille ne retrouve l’acte de concession. Il faut dire que la première personne à y avoir été enterrée l’a été en 1860, la dernière, mon père en 1981. Pourra-t-on y faire enterrer un prochain défunt ? Merci encore.
    Thierry

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here