Vous avez une histoire funèbre à raconter, partagez la

0
281
Vous travaillez dans le funéraire ? Vous avez des histoires à raconter ? Vous avez aimé « Mes sincères condoléances » ? Voici qui pourrait vous intéresser.

Pour le retour fracassant et prochain des tranches de vie sur Funéraire Info, et pour l’écriture de futurs livres, je me suis mis en quête de nouvelles histoires du domaine funéraire. Sur les pompes funèbres, bien sûr, mais aussi les cimetières, marbriers, fossoyeurs, thanatopracteurs, agents de morgues et d’amphi, agents de l’état-civil, membres d’associations etc…

Vous en avez une, ou plusieurs à raconter ? Drôle ou triste ? Et vous n’avez ni le temps ni l’envie d’écrire ? (je vous comprend : c’est un travail de damné), pourquoi ne la partagez-vous pas ?

Elles feront l’objet d’une parution dans funéraire info, et, pour certaines, dans un ouvrage à venir.

Vous apparaîtrez dans la liste des remerciements, et les dix meilleures remporteront un exemplaire de l’ouvrage en question, dont je n’indiquerai pas le titre, pour la simple et bonne raison que je ne l’ai pas encore trouvé.

Une seule condition à respecter : que votre histoire soit vraie, et qu’elle puisse être transformée de telle façon que le secret professionnel soit préservé.

Pour ce faire, rien de plus simple : il vous suffit de me contacter, en m’indiquant votre fonction, votre histoire en quelques mots, et d’indiquer des coordonnées ou je peu vous joindre. Je vous recontacterai, par téléphone ou mail, comme vous le souhaitez, pour avoir les détails et précisions nécessaires.

Pour ce faire, vous pouvez me joindre :

Directement sur mon mail, guillaume.bailly29@gmail.com

Sur la page Facebook de Funéraire Info en messages privés (lien)

Lire aussi :  Inscrivez-vous gratuitement au 1er Salon du Funéraire Grand Sud

Ou sur ma page Facebook en messages privés (lien)

Alors, n’hésitez pas à participer à l’aventure, ne laissez pas perdre vos histoires. Merci pour elles.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.