Allard & Hoste : une institution centenaire

0
383

À 57 ans, c’est désormais lui, le PDG de cette institution installée au Pont de Neuville. Marc Allard est le digne descendant d’Alexandre Allard. Ce Tourquennois qui, en février 1912, créa le marbrier du même nom. Celui qui devint Allard et Fils et Hoste quelques années plus tard, lorsqu’Alfred, son fils, s’associa avec Émile Hoste (lire à côté).

Allard & Hoste : deux noms que l’on retrouve sur des centaines de tombes des cimetières de Tourcoing, de la vallée de la Lys et de Wattrelos. Deux noms chargés d’histoire. Jusque dans les années 90, l’entreprise fabriquait ses propres monuments funéraires. Marc Allard a en mémoire les récits de son grand-père. « Il avait déménagé lui-même au Pont de Neuville les monuments du cimetière qui étaient autrefois à la place du parc Clemenceau, avec sa charrette tirée par des chevaux… », cite-t-il en exemple.

966140-allard-hos-4fc89320.jpg Allard & Hoste : une institution centenaire

viaAllard & Hoste : une institution centenaire – Nord Éclair, l’actualité quotidienne du Nord-Pas-de-Calais, de la métropole lilloise à l’Artois.

Votes !
Lire aussi :  Cercueils SAPI en cendres, les Menuiseries Ariégeoises produisent

LAISSER UNE RÉPONSE