Conseiller funéraire et collectionneur de corbillards

1
1238

Il y a toutes sortes de collections, des plus connues aux plus improbables. Et des plus faciles aux plus difficile : celle d’Aurélien, par exemple, qui a dû, pour l’étoffer, mettre la main à la pâte : les corbillards miniatures.

Citroen-HY-corbillard-300x225 Conseiller funéraire et collectionneur de corbillards
Citroen HY corbillard

Tout professionnel du funéraire qui a un jour voulu acheter un corbillard miniature pour décorer son bureau le sait : trouver un modèle est une véritable galère, tant ceux-ci sont rares, et à un tarif accessible, cela devient presque impossible. « C’est vrai, c’est compliqué », soupire Aurélien.

A 26 ans, Aurélien a déjà une bonne expérience dans le domaine du funéraire, ou il travaille depuis 2005. Domaine qui manifestement le passionne, puisqu’il s’est doublement investi : en passant son diplôme de conseiller funéraire récemment, et, depuis son entrée aux pompes funèbres, en collectionnant les corbillards miniatures. Une spécialité qui ne lui fait pas oublier ses autres passions « Les véhicules de secours, police, pompiers, ambulances entre autres » plus simples à trouver toutefois.

C’est en constatant la rareté des corbillards, le faible nombre de modèles représentés, et finalement leur tarif excessif, qu’Aurélien s’est dit qu’on n’était jamais aussi bien servi que par soi-même et s’est décidé à se lancer dans la fabrication des modèles.

« Je part d’une base de véhicule que je transforme » explique-t-il. Ce doit être compliqué « Pas tant que ça, si on a une idée précise de ce que l’on veut faire, et de la minutie ». Mouais : il dit ça parce qu’il est habile, je vous rassure. Il n’y a aucune difficulté, vraiment ? « Les parties les plus délicates sont les vitres latérales, sur les catafalques. Il faut trouver la matière qui va bien, le moyen des les fixer, sans que cela fasse trop bricolage »

Les photos qui illustrent l’article vous montrent à quel point le résultat est bluffant, jusqu’à le faire reconnaître dans le monde des collectionneurs : lorsqu’il participe à des réunions, avec des dioramas, ces maquettes d’exposition avec des véhicules mis en situation dans des décors, il est le seul à représenter les scènes d’accident avec les pompes funèbres « Je voyais toujours les dioramas avec la police, les pompiers… Et nous savons, en tant que professionnels du funéraire, qu’il n’y a pas toujours simplement que des blessés, dans ces situations ».

Passionné par les corbillards de toutes tailles, il s’implique également, avec d’autres passionnés, dans la création d’une association : « L’idée serait de faire un musée, ou des corbillards seraient exposés. Ce seraient des collections privées, mises à disposition par des collectionneurs, pour le grand public ». Mais le projet semble bien difficile à réaliser « Surtout pour des questions d’assurances. Mais on y travaille » sourit Aurélien.

Lire aussi :  Reprise de concession funéraire temporaire et perpétuelle

On ne doute pas une seule seconde qu’il réalisera, un jour, ce projet : Aurélien n’est pas du genre à se laisser arrêter par la difficulté, sa trentaine de corbillards à ce jour en témoigne. Dernière question : parmi les pièces de sa collection, laquelle est sa préférée ? « Un bon collectionneur n’a pas de pièce préférée » rit-il, « chacune a sa propre histoire ». Il finira bien par concéder une petite préférence, mais on ne va pas le dénoncer…

La page Facebook de Minia Prod

Visite de la collection (Enfin, quelques modèles…)

Votes !

1 commentaire

  1. travaillant moi aussi dans les pompes funèbres (porteur) je possède des corbillards miniatures que j’ai trouvé dans les bourses.le dernier que j’ai acheté est un hotchkiss pl20 qui existe en 528 exemplaire.

     

LAISSER UNE RÉPONSE