Ephéméride du 21 décembre

0
986

Aujourd’hui

Pas de journée internationale répertoriée pour cette date

Dernier jour du calendrier Maya. Si vous aviez pour habitude de l’utiliser, pensez à en acheter un au facteur.

Défunts du jour

Guy-des-Cars Ephéméride du 21 décembre
Guy des Cars

En 1993 disparaissait Guy des Cars, écrivain Français. À 19 ans, il part pour le Chili pour mettre fin à une aventure galante et, lors de son retour en France, il écrit une comédie de boulevard, la Croisière pour dames seules. Il embrasse alors la carrière de journaliste. À 28 ans, il est rédacteur en chef du Jour. Lieutenant d’infanterie, il reçoit la croix de guerre pour sa conduite au front. Après la défaite de 1940, il se retire dans le Midi, où il écrit son premier roman L’Officier sans nom, un livre de guerre qui reçoit le prix Goncourt de zone libre en 1941. Il a écrit de nombreux romans qui ont eu un grand succès, dont L’Impure, La Brute, La Dame du cirque, Le Château du clown, Les Filles de joie, Le Faussaire, L’Envoûteuse, La Justicière, L’Entremetteuse, La Maudite. Rattachant ses œuvres à la catégorie du « roman de gare », ouvrage distrayant et superficiel, certains critiques littéraires l’avaient surnommé « Guy des Gares ».

Roger-Caillois-300x277 Ephéméride du 21 décembre
Roger Caillois

En 1978 s’éteignait Roger Caillois, écrivain, sociologue et critique littéraire français. Sorti de Khâgne, il entre en contact avec André Breton, suite à sa réponse à une enquête sur la littérature. Il prend part aux activités du groupe, se liant d’amitié avec notamment Salvador Dali, Paul Éluard, Max Ernst. Il anime chez Gallimard la collection « La Croix du Sud », spécialisée dans la littérature sud-américaine, traduit et publie les nouvelles fantastiques de Jorge Luis Borges qui, malgré des tensions entre eux, le reconnaîtra à plusieurs reprises comme son « inventeur ». On retrouve également dans cette collection les écrits de Neruda ou d’Asturias. En 1966 paraît Pierres, où il fait l’éloge, dans un style d’une grande densité poétique, des minéraux.

Lire aussi :  Décès un 10 novembre, éphéméride
Francis-Scott-Fitzgerald-213x300 Ephéméride du 21 décembre
Francis Scott Fitzgerald

En 1940 mourait F. Scott Fitzgerald, l’un des plus grands écrivains américains du XXe siècle. Chef de file de la Génération perdue et émouvant représentant de L’Ère du Jazz, il est aussi celui qui lance la carrière d’Ernest Hemingway. Il se marie avec Zelda Sayre Fitzgerald, alors exubérante fille du Sud, en 1920. Celle-ci publie un roman autobiographique (Accordez-moi cette valse) en 1932, et elle est une source d’inspiration constante pour son mari. Ensemble, ils ont une fille, Frances Scott Fitzgerald, qu’ils surnomment « Scottie ». Il publie Gatsby le Magnifique, Tendre est la nuit, un diamant gros comme le Ritz

Parkinson_Doctor-e1314890695847-249x300 Ephéméride du 21 décembre
James Parkinson

En 1824 nous quittait James Parkinson, médecin, géologue, paléontologue et activiste politique anglais. En tant que médecin, il a marqué l’histoire de la neurologie pour avoir décrit avec précision, en 1817, une affection jusqu’alors méconnue dans un essai intitulé An Essay on the Shaking Palsy. Cette maladie que Parkinson appelait paralysis agitans (paralysie agitante) sera plus tard renommée en son honneur la maladie de Parkinson par le neurologue français Jean-Martin Charcot.

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE