Ephéméride du 21 septembre

0
677
Henry_de_Montherlant-281x300 Ephéméride du 21 septembre
Henry de Montherlant

En 1972 disparaissait Henry de Montherlant, romancier, essayiste, auteur dramatique et académicien français. Attiré par le panache, il devient toréador en Espagne, avant de rejoindre la France en 1914, où il demande à partir en première ligne. Après la guerre, il s’intéresse d’abord au sport, puis voyage. Après la seconde guerre mondiale, il se mettra en retrait de la vie publique, mais est élu à l’Académie Française sans en avoir fait la demande. Devenant aveugle, il se suicide à son domicile.

arthur_schopenhauer Ephéméride du 21 septembre
Arthur Schopenhauer

En 1860 nous quittait Arthur Schopenhauer, philosophe Allemand. Son père s’occupe de son éducation, et sa méthode pédagogique est simple : voyager et observer. Après la mort de son père, il se consacre aux études littéraires. Il rédige à Dresde son chef d’œuvre, « Le monde comme volonté et représentation » ou il dépasse l’impossibilité Kantienne d’accéder à une connaissance de la chose en soi. Donnant un cours sur la philosophie de Hegel, qu’il critique vigoureusement, il démissionne, lassé d’enseigner devant des amphithéâtres vides. Ce n’est qu’à la fin de sa vie que l’on se rend compte de la portée de son œuvre et que Hegel passe de mode. Aigri, obsédé par sa propre gloire, Schopenhauer lègue toute sa fortune à son caniche. Il est, aujourd’hui encore, l’image du philospohe pessimiste.

AVT_Walter-Scott_3058-300x265 Ephéméride du 21 septembre
Walter Scott

En 1832 s’éteignait Walter Scott. Avocat de formation, antiquaire par goût, il parcourt l’Écosse à la recherche de son passé. Au tournant du XVIIIe et du XIXe siècles, il se lance dans la littérature, publiant des textes anciens (« Sir Tristrem ») ou appartenant à la tradition populaire autant que des poèmes de son cru, comme « La Dame du lac ». Puis, devant la gloire montante de Lord Byron, il se tourne vers le roman écossais, marqué par le succès de Waverley, avant d’évoluer vers le roman historique, où il brille notamment avec « Ivanhoé ». Père du roman historique, il a contribué à forger une image romantique de l’Écosse et de son histoire. C’est à lui, notamment, que l’on doit le retour de l’usage du tartan et du kilt, dont le port avait été interdit par une loi du Parlement en 1746.

Lire aussi :  Décès un 31 octobre, éphéméride
Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE