Ephéméride du 24 janvier

0
451

Aujourd’hui

Pas de journée internationale

Bonne fête aux François

« Neige de saint Babylas, bien souvent on s’en lasse. »

Défunts du jour

Henri-Krasuki-260x300 Ephéméride du 24 janvier
Henri Krasuki

En 2003 mourait Henri Krasuki, syndicaliste français, ancien secrétaire général de la CGT. Résistant, il fut membre actif de la section juive des FTP-MOI pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1968, à l’occasion de la plus grande grève que la France ait jamais connue, il est l’un des principaux négociateurs des accords de Grenelle. Il est un temps pressenti en 1967 pour prendre la direction de la CGT, mais Georges Séguy lui est préféré. Il lui succédera en 1982.

L-Ron-Hubbard Ephéméride du 24 janvier
L Ron Hubbard

En 1986 disparaissait L. Ron Hubbard, auteur américain qui s’est d’abord fait connaître pour ses œuvres de fantasy à l’époque de l’âge d’or de la science-fiction. Il est également connu pour avoir élaboré, en 1950, la Dianétique, qu’il décrit comme une technique de développement personnel, et surtout comme fondateur de la « Scientologie ». Il la déclare comme une religion en décembre 1953, date à laquelle la première église de Scientologie est fondée. Il supervise ensuite la croissance de ce qui devient une organisation mondiale, avant de revenir à l’écriture de science-fiction à la fin de sa vie. Lorsque la Scientologie fut mise en cause dans les années 1970, il fut condamné par contumace pour escroquerie en France ; aux États-Unis, s’étant à cette époque retiré de la direction de l’organisation, il ne fut pas poursuivi lors de l’affaire d’espionnage Snow White où son épouse et d’autres dirigeants scientologues furent condamnés.

Sir-Winston-Churchill-240x300 Ephéméride du 24 janvier
Sir Winston Churchill

En 1965 nous quittait Sir Winston Churchill, homme politique britannique. Surtout connu pour avoir dirigé le Royaume-Uni pendant la Seconde Guerre mondiale, cet homme d’État en est le Premier ministre de 1940 à 1945 et puis de 1951 à 1955. Il a également exercé les activités d’officier dans l’armée britannique, de journaliste, d’historien, d’écrivain lauréat du prix Nobel de littérature et d’artiste. Durant sa carrière militaire, Churchill combat en Inde, au Soudan et lors de la Seconde Guerre des Boers. Il est surtout déployé en tant que correspondant de guerre, écrivant des livres sur les campagnes auxquelles il participe. Il sert brièvement sur le front de l’Ouest pendant la Première Guerre mondiale, en tant que commandant du 6e bataillon des Royal Scots Fusiliers. Durant sa carrière civile, longue de près de soixante années, il occupe de nombreux postes politiques et ministériels. Avant la Première Guerre mondiale, il est ministre du Commerce, secrétaire du Home Office et Premier Lord de l’Amirauté du gouvernement libéral d’Herbert Henry Asquith. Il reste à cette fonction jusqu’à la défaite britannique lors de la bataille des Dardanelles, qui cause son éviction du gouvernement car il en est alors considéré comme l’un des principaux responsables. Il y est rappelé comme ministre de l’armement, secrétaire d’État à la Guerre et secrétaire d’État de l’air. Durant l’entre-deux-guerres, il sert en tant que chancelier de l’Échiquier dans le gouvernement conservateur. Au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, Churchill est de nouveau nommé Premier Lord de l’Amirauté. Après la démission de Neville Chamberlain, le 10 mai 1940, il devient Premier ministre du Royaume-Uni, et conduit le pays à la victoire contre les puissances de l’Axe. Ses discours notamment marquent le peuple britannique et les forces alliées. Après avoir perdu les élections législatives de 1945, il devient chef de l’opposition conservatrice, dénonçant dès 1946 le rideau de fer. Il redevient Premier ministre en 1951 jusqu’à sa retraite en 1955. À sa mort, la reine lui fait l’honneur d’avoir des obsèques nationales, qui demeurent encore aujourd’hui l’un des plus importants rassemblements d’hommes d’État dans le monde.

Lire aussi :  Décès un 11 octobre, éphéméride
Modigliani-150x150 Ephéméride du 24 janvier
Modigliani

En 1920 s’éteignait Amedeo Modigliani, peintre et un sculpteur italien rattaché à l’École de Paris. Peintre de figures, nus, portraits, sculpteur, dessinateur. Connu au départ comme un peintre figuratif, il est devenu célèbre par ses peintures et ses sculptures de facture dite modernes où les visages ressemblent à des masques et où les formes sont étirées

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE