Ephéméride du 30 novembre

0
1235

Aujourd’hui

C’est le Cities for life day, commémorant la première abolition permanente de l’époque moderne de la peine de mort en Toscane par Léopold II en 1786.

Défunts du jour

En 1970 s’éteignait Nina Ricci, couturière Italienne. Elle s’installe à Florence à l’âge de 5 ans avant de gagner la France à 12 ans. En 1932, elle fonde sa maison de haute-couture au 20, rue des Capucines dans le Ier arrondissement de Paris. Elle épouse Luigi Ricci avec lequel elle a un fils, Robert, qui administrera la maison de couture pendant plusieurs années mais créera également le studio de photographie Harcourt. À partir de 1946, elle se lance dans création de parfums (Cœur joie, Capricci, Fille d’Ève, Farouche, Pomme d’Amour, etc.), le plus célèbre d’entre eux étant L’Air du temps (1948) dont le flacon est réalisé par la cristallerie Lalique. Elle collabore également avec des artistes comme Andy Warhol. Elle vécut une partie de sa vie à Ploujean (près de Morlaix), dans une villa Art déco, sur la rive du Dossen. Nina Ricci est enterrée à Courances. Les parfums sous la marque Nina Ricci sont commercialisés par l’entreprise Puig

oscar-wilde-200x300 Ephéméride du 30 novembre
Oscar Wilde

En 1900 nous quittait Oscar Wilde, écrivain Irlandais. Né dans la bourgeoisie irlandaise et protestante de Dublin, d’un père oculiste renommé et d’une mère poétesse, Oscar Wilde se distingua par un parcours scolaire brillant. Nourri de culture classique, couronné de prix au sein du Trinity College de Dublin, il intégra le Magdalene College de l’université d’Oxford, où il se construisit un personnage d’esthète et de dandy, sous l’influence des préraphaélites et des théories de l’art pour l’art de Walter Pater, John Ruskin ou Whistler. À l’issue de ses études, Wilde s’installa à Londres où il parvint à pénétrer la bonne société et les cercles cultivés, s’illustrant dans plusieurs genres littéraires. S’il publia, conformément aux exigences de l’esthétisme le plus pur, un volume de poésie, il ne négligea pas des activités moins considérées des cercles littéraires mais plus lucratives : il se fit le porte-parole de la nouvelle « Renaissance anglaise dans les arts » dans une série de conférences aux États-Unis et au Canada, puis exerça une prolifique activité de journaliste. Au tournant des années 1890, il précisa sa théorie esthétique dans une série de dialogues et d’essais, et explora dans son roman, Le Portrait de Dorian Gray(1890) les liens entretenus par la beauté, la décadence et la duplicité. Sa première pièce, Salomé(1891), rédigée en français à Paris l’année suivante, ne put être jouée en Angleterre, faute d’avoir obtenu la licence d’autorisation, au motif qu’elle mettait en scène des personnages bibliques. Confronté une première fois aux rigueurs de la morale victorienne, Wilde enchaîna cependant avec quatre comédies de mœurs qui firent de lui l’un des dramaturges les plus en vue de Londres.

Lire aussi :  Décès un 14 octobre, éphéméride
oscar_wilde-300x225 Ephéméride du 30 novembre
Tombe d'Oscar Wilde au Père Lachaise

Indissociables de son talent littéraire, sa personnalité hors du commun, le mordant de son esprit, le brillant de sa conversation et de ses costumes assuraient sa renommée. Au faîte de sa gloire, alors que sa pièce maîtresse, L’Importance d’être Constant (1895), triomphait à Londres, Wilde poursuivit le père de son amant Alfred Bruce Douglas pour diffamation après que celui-ci eut entrepris de faire scandale de son homosexualité. Après une série de trois procès retentissants, Wilde fut condamné pour « grave immoralité » à deux ans de travaux forcés. Ruiné par ses différents procès, condamné à la banqueroute, il écrivit en prison De Profundis, une longue lettre adressée à son amant dont la noirceur forme un contraste saisissant avec sa première philosophie du plaisir. Dès sa libération en mai 1897, il quitta définitivement la Grande-Bretagne pour la France. C’est dans son pays d’accueil qu’il mit un point final à son œuvre avec La Ballade de la geôle de Reading (1898), un long poème commémorant l’expérience éprouvante de la vie en prison. Il mourut dans le dénuement à Paris à l’âge de quarante-six ans

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE