La chambre funéraire, un vrai service de proximité inauguré

0
370

François Viala avait bien fait les choses pour l’inauguration de sa chambre funéraire. Il a bien sûr reçu comme il se doit ses très nombreux invités, mais surtout fait acte de pédagogie en faisant visiter son établissement et en dévoilant l’ensemble des services qu’il pouvait rendre aux familles en deuil.

Expérimenté, jeune et délicat, son métier le passionne et c’est tout naturellement qu’il a compris la nécessité de bien faire admettre l’intérêt d’une telle installation dans notre région : réaliser un bon compromis entre conserver les défunts à domicile (pratique encore assez usitée ici) ou les confier à une entreprise parfois éloignée en attendant les obsèques. C’est donc un véritable service de proximité qui s’installe dans notre territoire. François Viala se met également à la disposition des services judiciaires puisqu’il a voulu un troisième casier, dit de réquisition, pour la conservation d’éventuelles victimes à transférer.

D’autre part, il peut aussi confier aux familles un lit réfrigéré qui permettra de conserver leur proche décédé à domicile le temps des visites traditionnelles. La chambre funéraire est sobre avec ses deux salons aux peintures et à la décoration discrètes.

francois-viala-dans-son-espace-vente-du-funerarium_452690_510x255 La chambre funéraire, un vrai service de proximité inauguré

Dans son document de présentation, François Viala présente l’ensemble de ses prestations. Le conseiller général, Guy Laganier, le maire de Génolhac, Henri Galinier, de nombreux élus du canton, et la bonne cinquantaine de personnes présentes ont apprécié la qualité de cette installation et ont loué l’esprit d’entreprise de jeunes du pays qui, en ces temps difficiles, poursuivent l’œuvre de développement qui semble s’être installée en Hautes-Cévennes.

viaLa chambre funéraire, un vrai service de proximité inauguré.

Lire aussi :  Caveau, enfeu, fosse, quelles différences ?
Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE