Lancement du chantier du crématorium à Holnon dans l’Aisne

0
613

Les premiers travaux ont débuté cette semaine à Holnon, pour la construction d’un crématorium dans l’Aisne. Un équipement espéré depuis des décennies.

Quasiment trente ans que l’association des crématistes de l’Aisne se bat pour la création d’un crématorium. Le département était l’un des tout derniers de France à ne pas en être doté. Ce sera enfin chose faite dans 12à 18 mois, en lisière du village d’Holnon, à quelques kilomètres à l’ouest de Saint-Quentin.

Cette semaine, des engins de chantier ont stabilisé la terre et borné l’espace qui accueillera ce crématorium, au bord de la route d’Attilly, à proximité du colombarium déjà aménagé par la commune.Ce crématorium sera géré par la société Atrium, le pôle funéraire du groupe Saur, dans le cadre d’une délégation de service public, rappelle le maire d’Holnon Jean-Marc Lemaire. Tous les feux sont passés au vert depuis l’arrêté préfectoral signé le 25 avril dernier, au terme d’une enquête publique qui n’a entraîné aucun recours. «C’est une chose indispensable », avance Roland Delvallez lire ci-contre, président depuis 2004 de l’association des crématistes de l’Aisne.

«Sauf intempéries…»

 

Le maire d’Holnon n’exclut pas une ouverture à l’été 2013, si le chantier n’est pas retardé. Les travaux de terrassement vont reprendre d’ici quinze jours.Les plus intéressés par ce crématorium en sauront davantage sur le calendrier lors de l’assemblée générale de l’association des crématistes qui se tient demain, comme de juste, à Holnon. D’autant plus que le directeur général d’Atrium, Jean-François Cornu, fera spécialement le déplacement de la région lyonnaise. C’est un investissement de 1,8 million d’euros pour Atrium. «Sauf intempéries, il nous faut un délai de 10 mois», annonce même Jean-François Cornu.

Lire aussi :  Inspection des crématoriums après la mise aux normes 2018
crematorium-holnon Lancement du chantier du crématorium à Holnon dans l'Aisne
premier coup de pioche à Holnon

Le crématorium d’Holnon sera le cinquième de Picardie, après ceux de Amiens et Abbeville dans la Somme, de Beauvais et Méru dans l’Oise. Pour des questions de distance, les Axonais incinérés jusqu’ici l’étaient rarement en Picardie ; d’abord à Haumont dans le Nord pour les Thiérachiens, Vendin-le-Vieil, près de Lens dans le Pas-de-Calais pour les Saint-Quentinois, Reims ou encore Chalons-en-Champagne pour les Laonnois et les Soissonnais.

«Nous répondons à un service public de crémation de proximité», insiste Jean-François Cornu. Atrium prévoit à Holnon environ 500 crémations par an, avec un maximum de cinq par jour. Le crématorium d’Holnon, en attendant peut-être un second dans l’Aisne avec le projet de Tergnier qui n’est pas enterré, intéressera des familles saint-quentinoises mais aussi de la Somme toute proche du Vermandois.

NICOLAS TOTET

Assemblée générale des crématistes de l’Aisne dimanche à partir de 10h30 au restaurant le Pot d’étain à Holnon.

viaLe Courrier picard – Le premier crématorium en 2013 – Info régionale – Actualités – Votre actualité quotidienne locale, régionale et nationale – Information Picardie, Somme, Oise, Aisne.

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE