Le famadihana ou retournement des morts, Madagascar

0
505

Pratiques funéraires!

Le famadihana est un rituel funéraire faisant partie des us et coutumes malgaches et toujours pratiqué par une bonne partie de la population à Madagascar. Les malgaches accordent une importance particulière à leurs ancêtres défunts. Effectivement, il n’est pas rare d’entendre au cours d’un discours la formule suivante : « Dia samy ho tahin’Andriamanitra sy ny Razana … » qui veut dire « Que Dieu et les ancêtres nous bénissent ».

Après la mort, les défunts peuvent donc encore interférer dans la vie de ses héritiers et ils peuvent donner leur bénédiction aux membres de la famille encore en vie. L’enterrement ou « fandevenana » fait donc passer une personne dans le monde des vivants à celui des morts. Par contre, le « famadihana » ou « exhumation », ou encore « retournement des morts » fait entrer le défunt dans le monde des ancêtres et lui confère son pouvoir protecteur. Les rites du « famadihana » connaissent quelques variantes suivant l’ethnie qui la pratiquent mais généralement, le « famadihana » consiste à exhumer les restes mortuaires d’une personne pour lui offrir de nouveaux linceuls ou à rapatrier une personne enterrée dans un autre cimetière vers le tombeau familial. Avant tout, le « famadihana » se pratique pendant l’hiver austral c’est-à-dire entre le mois de juin et le mois de septembre. Pendant cette période de froid, la tradition veut qu’un défunt apparaisse en songe à l’un de ses descendants ou « zana-drazana » en se plaignant d’avoir froid. Cette personne devra alors mettre au courant les autres membres de sa famille pour que le « famadihana » du défunt apparu en songe soit organisé dans le plus bref délai.

Lire aussi :  Toussaint : le bilan de la presse 2016

6e923226e43cd6fac7cfe1e13ad000ac-2 Le famadihana ou retournement des morts, Madagascar

viaLe famadihana ou retournement des morts – Web-Libre.

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE