Les Tamouls veulent un cimetière pour “perpétuer les coutumes”

1
512

Acharya Swami Nilamegame est l’un de ces nombreux prêtres indiens venus à la Réunion pour développer le culte et la culture tamouls. Auteur de nombreux ouvrages dont des recueils de prières, il est également professeur de chant et de yoga à l’Université de la Réunion.

Natif du Tamil Nadu (sud de l’Inde), il officie au Navadourga Kovil de Savannah à Saint-Paul et dans d’autres temples de l’île. Il est également fondateur et président de deux associations : Ma-Durga et STYM YOGA Réunion.

Pour son comité, son association et lui, il est nécessaire de construire des cimetières à la Réunion pour les Tamouls, “pour appliquer à la lettre le rituel mortuaire de façon libre et entière, sans crainte ni mélange et encore moins de dérangement d’autres pratiques”. Il y a des cimetières musulmans ou des espaces réservés à la communauté musulmane dans des cimetières communaux. Les fidèles qui pratiquent l’hindouisme revendiquent donc eux aussi un lieu pour honorer comme il se doit leurs morts. Non par mimétisme. Mais pour le respect des traditions. C’est cette explication qu’avance Acharya Swami Nilamegame, dans une lettre ouverte adressée aux vingt-quatre maires de l’île. Une lettre intitulée “Protéger, garder, préserver notre unité fraternelle et notre héritage culturel tamoul de la Réunion”.

b9c9323e7d3d60544837bcbdefbc7bbc Les Tamouls veulent un cimetière pour "perpétuer les coutumes"

viaLes Tamouls veulent un cimetière pour “perpétuer les coutumes” – Journal de l’île de la Réunion.

Votes !
Lire aussi :  Leonard Cohen est mort, panégyrique pour un génie

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE