L’humeur de Guillaume : Gloire à nous !

0
266

Un vrai magazine du funéraire sur le net, il était temps. Et je ne dis pas cela parce que je travaille dedans, n’est ce pas…

plague1-Copie-207x300 L'humeur de Guillaume : Gloire à nous ! Il existe différents style de magazines funéraires : il y a ceux qui sont les émanations de sociétés, par exemple. Ce n’est pas grave, il faut informer les salariés, mais qu’en est il de leur capacité à informer tout court ? L’on mettra en doute leur objectivité. Il y a les magazines indépendants. Ils sont bien. Ils sont chers, aussi, mais ce n’est pas grave : la qualité se paie. Simplement, le format papier ne permet pas une réactivité suffisante pour informer en temps réel. Et puis il y a les sites participatifs. Ça, c’est sympa. Le seul inconvénient, c’est que n’importe qui peut y raconter n’importe quoi. C’est effectivement souvent ce qu’il s’y passe.

Ce qu’il manquait, c’était un magazine indépendant, ouvert, fait par des professionnels de la profession, participatif mais avec un contrôle, mélange d’actualités brûlantes, de dossiers de fond, d’articles d’humeur, parfois même de bonne humeur. C’est rare, mais ce sont des choses qui arrivent.

Et tous de se lamenter « Mais quel dommage que ce webzine n’existe pas ».

Mémoire des Vies, qui en faisait déjà office, s’est dit un beau matin : « Tiens, et si on le faisait ? ». Voilà comment on s’est retrouvés embarqués dans cette aventure d’un vrai média dédié et bien présenté.

Ca, c’était la bonne nouvelle.

La mauvaise nouvelle, on ne l’a pas encore trouvée. Mais nous avons mis nos meilleurs investigateurs sur le coup.

Votes !
Lire aussi :  Vacances de la Toussaint : Occuper les enfants

LAISSER UNE RÉPONSE