Revue de presse du funéraire du 25 avril 2013

0
250
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 25 avril 2013
Revue de presse

Décès

Allan Arbus, né le 15 février 1918 à New York, comédien, photographe, mais surtout le psychiatre de la série culte des années 1970, M*A*S*H, (il jouait le Major Sidney Theodore Freedman), est mort à l’âge de 95 ans vendredi 19 avril dans sa maison de Los Angeles. Allan Arbus avait été l’époux de la photographe Diane Arbus (suicidé en 1971 à l’âge de 48 ans). Ils ont eu deux filles, Doon et Amy.

Dépotoir

Un cercueil dans la décharge municipale ? C’est l’information que nous vous annoncions hier, révélée par le Télégramme de Brest, et tout cela se déroule dans la charmante cité de Trégunc. Trégunc, village en bord de mer, propice aux baignades l’été, et aux promenades bucoliques le reste de l’année, est un endroit ou il fait bon vivre, mais y mourir, manifestement, ça craint. On dit ça, on dit rien.

Langue de bois

Taro Aso, ministre des finances japonais, est connu pour son franc parler. Il a proposé une solution au problème numéro un du Japon, le vieillissement de la population, en conseillant aux personnes âgées de mourir très vite. Un conseil radical, sans langue de bois, de ce ministre, lui-même âgé de 72 ans. On dit ça, on dit rien, hein…

Profanation

La stèle déposée par les ouvriers de l’usine Arcelor Mittal en mémoire de la trahison de François Hollande a été retirée aussitôt par la mairie. “On se trompe d’adversaire”, a dit le maire socialiste Philippe David, selon qui c’est Mittal le responsable. Curieux, nous avions toujours cru que les gouvernements étaient justement là pour empêcher les industriels de faire n’importe quoi… On dit ça, on dit rien.

Lire aussi :  Toussaint : bois et carton, revue de presse du cercueil

Et dans le vaste monde des vivants…

Un mur des cons au syndicat de la magistrature, ou quand les juges censés sanctionner ceux qui ne respectent pas le devoir de neutralité et ceux qui violent la loi appliquent la devise « faites ce que je dis, pas ce que je fais ». On y retrouve sans surprise des politiques, mais aussi des victimes, parmi lesquelles le père d’une jeune femme violée et assassinée, et qui s’était battu pour obtenir justice. A vomir. Bon, après examen, toutefois, une petite satisfaction : aucun membre de la rédaction de Funéraire Info ne s’y trouve. Pour l’instant. Mais on dit ça, on dit rien…

ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 25 avril 2013

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE