2016 : nos stars rejoignent les étoiles

1
405
Michel Delpech, Lemmy Kilminster, David Bowie, Michel Galabru, Angus Scrimm : pour une fois, on ne me traitera pas de réactionnaire si je dis « C’était mieux avant ».
As de pique
Lemmy-199x300 2016 : nos stars rejoignent les étoiles
Ian « Lemmy » Kilmister

C’était en 2015, et nous guettions avidement, avec ma femme, les programmations des festivals de 2016, en train de tomber. Quelques jours avant, j’avais lu un article sur un concert de Motorhead que Lemmy n’avait pas pu finir, trop épuisé, et ma détermination était pleine et entière : il fallait absolument voir Motorhead en concert avant que Lemmy ne lâche la rampe. Pouvoir sauter sur place en beuglant « Aces of spades » ou refaire la chorégraphie de « I’m so bad », qui revient globalement à dresser la tête vers le ciel en envoyant des mandales à ses voisins.

Lemmy Kilminster a passé sa vie à boire une bouteille de Jack Daniel’s les jours d’abstinence et à prendre à peu près toutes les drogues qui passaient à portée de sa main, sans que jamais quiconque ne l’aie vu ivre ou défoncé, ni se départir de ses bonnes manières. Il est parti en jouant à un jeu vidéo, un verre de Jack’s à portée de main, et une clope aux lèvres, rock’n roll jusqu’au bout, d’un cancer que personne n’avait vu venir le 28 décembre.

Des cendres aux cendres
David-Bowie-300x169 2016 : nos stars rejoignent les étoiles
David Bowie

C’était en 2015, et on apprenait avec surprise qu’un nouvel album de David Bowie était en approche. Surprise et joie. Le bonhomme s’était fait rare depuis dix ans, lorsqu’une attaque cardiaque l’avait forcé à prendre du repos. Sans jeu de mot, un crève-cœur pour celui qui était décrit comme un travailleur acharné.

Lire aussi :  Le Groupe OGF va gérer le crématorium de Saint-Georges-de-Didonne

Et puis l’album de Bowie fut là, un bijou sombre, parlant essentiellement de mort et de disparitions. L’explication de texte tomberait huit jours plus tard : David Bowie est mort, vaincu par un cancer qu’il combattait depuis un an et demi. Le niveau d’intérêt de la vie en général baisse d’un cran : il n’y aura plus jamais de surprise concoctée par David Bowie.

C’était bien, c’était chouette
Michel_Delpech_Cabourg_2012-213x300 2016 : nos stars rejoignent les étoiles
Michel Delpech

C’était en 2015, et on avait la confirmation que Michel Delpech ne chanterait plus jamais. Je me rappelai avec émotion ce jeudi soir de 2003, ou il se produisait aux Jeudis du Port, à Brest. C’était juste hallucinant : une foule complète, souvent constituée de curieux, s’était rendu compte qu’il n’y avait pas une chanson de Michel Delpech qu’elle ne connaissait pas par cœur. Discret, éloigné des magasines pipole, le crooner sympathique alignait en une soirée plus de tubes que Johnny Hallyday en une carrière.

Toute ma vie, je m’étais dit que je retournerai voir Delpech en concert, jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Michel Delpech meurt le 2 janvier, annonçant une année 2016 lugubre. J’ai regardé par dessus l’étang, il n’y avait plus d’oies sauvages.

Michel et Angus
Michel_Galabru_1999_cropped-300x242 2016 : nos stars rejoignent les étoiles
Michel Galabru

C’était en 2015 : un Michel Galabru loin de faire rire parlait sur RTL de sa fatigue, de sa tristesse infinie d’avoir perdu sa femme, sous entendant qu’il serait ravi de s’en aller la rejoindre. Les sentiments à l’issue de cette interview étaient partagés, d’un côte, la compréhension de la tristesse du bonhomme, de l’autre l’envie de le garder encore un peu, pour un dernier film, ou deux. Mais Michel Galabru s’est éteint dans son sommeil le 4 janvier.

Lire aussi :  PFG, première marque du funéraire pour les Français
angusscrimm-267x300 2016 : nos stars rejoignent les étoiles
Angus Scrimm

C’était en 2015 : les fans de films d’épouvante apprenaient qu’un nouvel opus de Phantasm, l’OVNI cinématographique de Don Coscarelli, allait sortir au cinéma, avec Angus Scrimm. Immense, maigre, doté d ‘une tête à faire peur, Scrimm jouait le méchant de la saga, un croque-morts très lié aux forces de l’au delà. Dans la vie, l’acteur, habité par son personnage, s’était acheté un corbillard qu’il utilisait comme voiture personnelle, tout en étant, d’après ceux qui l’ont croisé aux conventions, le plus gentil et drôle des hommes. Le nouveau Phantasm sortira bien, mais Angus Scrimm ne le verra pas : il est mort le 9 janvier.

Retour vers le futur

Si 2015 fut une année horrible, les premiers jours de 2016, pour d’autres raisons, sont tout aussi déplaisants. Dites, personne n’aurait une idée pour revenir début 2015 ? On pourrait empêcher les attentats en écoutant Bowie, Motorhead et Delpech. Le soir, pour se détendre, on regarderait des films avec Galabru et Scrimm. Ce serait bien. Parce qu’à partir de maintenant, il va falloir apprendre à faire sans eux, et c’est pas gagné.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.