2016, requiem et marche funèbre chez les stars

0
274
musique-triste-2016-mort

Sur quel air finir cette année 2016 ? Un silence obstiné semble de meilleur aloi qu’une comptine sautillante à propos de canards qui dansent. A la rigueur, une marche funèbre, mais guère mieux. L’an 2016, d’un strict point de vue musical, ne le mérite pas, tant elle a donné libre court à ses pulsions homicidaires.

2016, tsoin tsoin

David Bowie, Glenn Frey (fondateur des Eagles), Colin Vearncombe (alias Black), Paul Kantner (de Jefferson Airplane), Maurice White (de Earth, Wind & Fire ), Keith Emerson et Greg Lake (de Emerson, Lake and Palmer), Phife Dawg (de A Tribe Called Quest), Merle Haggard, Prince, Leonard Cohen, Hubert Mounier (de l’Affaire Luis Trio), Billy Paul, Rick Parfitt (de Status Quo), Michel Delpech, Les Choeurs de l’Armée Rouge et George Michael… N’en jetez plus. Et encore, diront les puristes, il en manque.

Avant de recevoir une plainte en bonne et due forme des fans : non, non, et non, René Angélil n’a pas sa place dans ce classement. Il ne chantait pas, il faisait chanter, ce qui, dans son cas précis, n’est pas un délit (« quoique »… diront certains).

Signalons également aux distraits que Lemmy Kilmister est mort le 28 décembre 2015, à trois jours près, donc, il n’appartient pas au classement des musiciens décédés en 2016. Sacré Lemmy, qui ne faisait jamais rien comme les autres.

A la lumière de cette sinistre litanie, une seule question vient aux lèvres : mais qu’a donc 2016 contre la musique ?

Bonne ou mauvaise année ?

Parce qu’il faut reconnaître que toute la musique a été touchée, peu importe le genre. La bonne et la mauvaise. La française et la pas française. Les gars qui chantaient, ceux qui jouaient de la guitare, et même ceux qui chantaient en jouant de la guitare. Tout le monde.

Alors, bon, il est temps de poser la bonne question : 2016 a-t-elle été une bonne ou une mauvaise année ? Non, soyons francs, on est entre nous, Noël vient de passer, fini les bons sentiments, et reconnaissons-le : si la mort d’un être humain est toujours un drame pour ses proches, la disparition de certains artistes est plutôt une bénédiction pour le niveau global de la musique.

A la lumière de ceci, et en relisant la morbide énumération de début d’article, 2016 aura été une année particulièrement pourrie de ce point de vue.

Savoir que Matt Pokora cartonne avec son album de reprises de Claude François alors que Michel Delpech ne regardera plus passer les oies sauvages, entendre que Kanye West serait une des plus grandes rock-star de tous les temps (selon Kanye West, il convient de relativiser) alors que Prince n’habite plus Alphabet Street, songer que Justin Bieber continuera, malgré sa promesse, a faire des concerts alors que jamais nous ne verrons David Bowie jouer Black Star sur scène…

Pourrie, vous disais-je.

La fin de la série ?

Peut on imaginer une fin à cette série noire ? Forcément, au bout d’un moment, il ne restera plus personne. Mais on voit l’inquiétude gagner. Johnny Hallyday, Eddy Mitchell et Jacques Dutronc n’osent plus sortir seuls et ne montent plus que tous les trois ensemble sur scène pour se rassure mutuellement. Charles Aznavour explique tous les soirs à son public qu’il va bien, merci. Michel Polnareff se fait hospitaliser au moindre doute.

J’en vois certains, au fond, qui s’en fichent. Ils ont bien noté que les musiciens morts cette année ont tous un talent certain, qui frise parfois le génie, et ne se sentent, par conséquents, pas trop concernés. Méfiez-vous : la faucheuse est difficile à arrêter quand elle a tant d’élan, et quand elle aura éclusé la liste des célébrités qui le méritent, elle s’attaquera aux fumistes.

Donc toi, oui, toi, que je ne citerai pas parce que tu as plein de sous pour te payer un bon avocat, je viens d’écouter ton disque : il n’est pas trop tard. Tu as encore le temps de mettre fin à ta carrière et de vivre vieux. Crois moi, tu manqueras plus à tes proches qu’à ton public, alors, fait le bon choix.

Celui qui me manque le plus. Et vous ?

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.