Lectures funéraires : psychologie, croquemorts américains et paranormal

1
409
lire funéraire

Je ne suis pas la plus grande amatrice de lecture. Ou plutôt, je suis assez difficile : lorsqu’un livre ne me plaît pas dès le premier chapitre, je le ferme et le range dans une étagère. Ces derniers temps, lire me manquait quand même un peu, surtout que je me demandais vraiment pourquoi la taxe sur l’audiovisuel était si chère pour des programmes aussi pourris …

Funéraire et littérature

Lorsqu’on fait un tour sur Amazon (oui, je n’ai pas de libraire dans ma campagne !), on se rend compte que finalement le funéraire est un sujet assez abordé. Bien sûr, Mes Sincères Condoléances est un incontournable, mais je l’ai lu et relu, j’attends maintenant le tome 2 !

En parcourant Amazon, ou Funéraire Info, ou d’autres magazines traitant du funéraire, quelques livres on donc attiré mon attention.

Le deuil

C’est à travers un long dialogue que Philippe Forest et Vincent Delecroix, échangent posément leurs avis, leurs expériences sur le deuil. Avec parfois des phrases tout en longueur que l’on a du mal à assimiler si notre cerveau flirte déjà avec les bras de Morphée. Ils y parlent de leurs expériences du deuil : du décès d’un enfant, de la perte de quelques chose, qui est également assimilée au deuil.

Un deuil abordé de façon philosophique, d’ailleurs c’est en lisant Philosophie Magazine que je suis tombée sur l’ouvrage. Loin de la psychologie du deuil que l’on connaît, des réflexions profondes sur la mort y sont exposées, celles qui vous font voir les choses autrement. Le deuil et la façon de vivre le deuil sont expliqué sans peur des mots, sans tabous : l’endeuillé est abandonné, on le met de côté. Des mots qui permettent de comprend ce que vivent les familles, point d’étude important pour un conseiller funéraire.

Proposé en plusieurs chapitres à travers lesquels les 2 philosophes répondent à des questions, l’ouvrage  se lira facilement, et fera l’objet de quelques soulignements au crayon à papier pour ses quelques belles phrases que l’on auraient envie de ressortir un jour, pour réconforter une famille.

Pour l’acheter : http://abo.philomag.com/livres-etc/livre-le-deuil.html

Aux portes de l’inconnu, Olivier Emphoux

Vous remarquerez que je suis en retard face à la sortie du livre qui date d’octobre 2015. Mais je n’aime pas les effets de mode. Quand un livre est publié et qu’il bénéficie d’un torrent de critiques positives, j’attend toujours avant de l’acheter. Je me dis que l’intérêt que j’ai eu pour lui à sa sortie va peut-être s’estomper et que finalement il ne m’intéressait pas tant que ça. Donc j’ai une liste de livres à acheter  longue comme le bras.

J’avais bien sûr, lu l’interview de Claire sur l’ouvrage, vu la vidéo de présentation, certes intrigante, et dans un élan de fièvre acheteuse, je l’ai acheté.

Voilà voilà…

Je l’ai fini en quelques heures, il faut dire qu’il n’est pas épais. Il est raconté comme de petites histoires qu’à vécues le thanatopracteur, des histoires paranormales.

Bon, déjà le paranormal ce n’est pas ma tasse de thé. Sans y être complètement fermée, je suis plutôt du genre à dire que la science n’explique pas encore tout, et qu’il est facile de coller du paranormal sur certains évènements sous prétexte justement qu’on ne se  les explique pas.

Cependant, loin de moi l’idée de mettre en doute la parole de ce thanatopracteur, après tout je n’étais pas là !

En revanche, je remets complètement en doute la manière dont est écrite le livre, que j’ai trouvé légère, pleine de répétitions et de tournures malheureuses.

Ce qui m’a déplu surtout, c’est que les histoires étaient non seulement très brèves, mais qu’elles avaient toutes selon moi, une fin totalement inachevée. Les chutes de chaque histoire me laissaient sur ma faim et me faisaient incessamment me poser la question « oui, et après ? ».  Pas de membres d’une famille qui s’adressaient à l’auteur en lui demandant « c’était quoi ça? », ou de collègues qui revenaient sur un évènement …

J’aurai aimé y lire également une analyse plus poussée de cet homme qui paraît très impliqué dans ce qu’il a vu. Études scientifiques sur la vie après la mort, témoignages de familles …

En bref, ses expériences sont intéressantes à lire, mais un sentiment d’inachevé persiste.

Lien achat sur amazon

chroniques-caitlin-194x300 Lectures funéraires : psychologie, croquemorts américains et paranormal

Chroniques de mon crématorium

Idem, j’avais entendu parlé de Caitlin DOUGHTY, surtout pour ses vidéos qui font un carton aux Etats-Unis. Bien que mon anglais ne soit pas des plus mauvais, mon américain a encore des progrès à faire, donc je n’ai pas tout regardé. Lorsque j’ai vu l’ouvrage, proposé automatiquement en fonction de mes affinités de lecture par le géant du commerce, j’étais sceptique.

Magie d’internet : Amazon proposait de lire les premières pages du livre.

La façon d’écrire m’a, d’emblée, beaucoup plu. Un ton détendu, et l’impression de lire un roman plutôt qu’une biographie.

En tant que conseiller funéraire en France, on se s’attend pas à trouver des méthodes de travail similaires aux nôtres, ou tout est cloisonné : un diplôme, un métier, un poste. L’auteur en revanche, fait tout : habillage des corps, réception de famille, crémation, transport. On y apprend pas mal de choses sur les méthodes et lois du funéraire américaines, et ça, j’ai beaucoup aimé.

On y trouve tout de même des similitudes avec la France : la personnalisation des obsèques en vogue, la volonté de cacher le mort, tout un « tralala » d’après Caitlin qui nous a finalement éloigné de la réalité des choses. Son analyse sur la thanatopraxie y est également cinglante : un procédé, qui a su se rendre indispensable sous couvert d’hygiène.

Malgré sa fascination pour la mort, parfois gênante, j’ai trouvé un peu de moi à mes débuts dans son histoire (mis à part ses virées dans des boîtes SM) : la peur de mal faire, de mal dire, mais une envie profonde de comprendre et de changer le paysage du funéraire.

Un personnage dont on fini par se sentir proche, j’aurai bien envie même de la contacter pour un petit échange « comment c’est chez vous le funéraire ? ».

Lien achat Amazon

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.