Brigade criminelle, un livre indispensable sur le sujet

0
164
Ce n’est pas vraiment un livre de reportage, bien que le texte y soit très présent, ce n’est pas une bande dessinée, quoique le dessin en occupe toute la page, c’est une immersion au cœur de la brigade criminelle, et c’est un coup de cœur.
De quoi ça parle ?

Après un premier récit graphique consacré à la Brigade de répression du banditisme, intitulé Enquêtes générales, Titwane et Raynal Pellicer ont obtenu l’autorisation exceptionnelle de suivre les policiers de la Brigade criminelle à Paris. Une immersion de quatre mois au sein des seins, le mythique « 36, quai des Orfèvres ». La « Crim' », l’ancienne Brigade du Chef créée en 1912, est toujours considérée comme le plus prestigieux des services de la Police judiciaire parisienne et liée aux plus grandes affaires criminelles : de Petiot à Guy Georges. Ce livre relate le quotidien de plusieurs groupes d’enquêtes de droit commun et de la Section anti-terroriste et propose un large panorama d’affaires, du crime passionnel aux règlements de comptes liés aux arnaques à la taxe carbone, en passant par les filières syriennes. Quelques jours avant le début de l’immersion, un ancien flic de la BRB, devenu procédurier à la Brigade criminelle prévenait sur un ton amical : « A la BRB tu as eu affaire à des voleurs de pommes. Mais ici chaque histoire est un drame, ici, tu vas croiser le mal. »

Comment c’est ?

Que dire du livre en lui-même ? Si vous aimez les romans policiers, ou à l’inverse les documentaires crus et réalistes, ce livre est absolument génial. Du clochard tué en pleine rue, au crime passionnel dans la haute société, de la traque d’un tueur en série, à celle d’un incendiaire meurtrier, ou d’un parrain de la pègre, les policiers de la crime sont chargés des affaires criminelles les plus difficiles, celles où l’auteur est inconnu, celles où il y a un mystère à résoudre.
Leur quotidien n’a plus rien à voir avec celui du Commissaire Maigret ! Mais on les considère toujours comme les véritables « seigneurs » du 36, et on leur attribue des taux d’élucidation spectaculaires de l’ordre de 80% d’affaires résolues.

Et le récit explique très bien le quotidien de ces hommes et femmes : qui fait quoi, comment se passe leur journée, quels sont leurs état d’âme ? Le tout raconté sur le ton du reportage, ou les auteurs se mettent aussi en scène, racontant les mises en garde, par exemple, avant d’entrer sur une scène de crime.

C’est pour qui ?

C’est pour toute personne qui a envie d’un peu de réalisme, qui aime les polars, qui aime la bande dessinée avec beaucoup de textes, qui aime les beaux livres… Si vous vous dites, puisque Noël approche, « tiens, je m’offrirai bien un roman policier », laissez tomber le polar, lisez ce livre, vous ne serez pas déçus.

Bref, indispensable ? Oui, sans conteste, pour qui s’intéresse un tant soit peu au sujet, un livre absolument incontournable.

« Brigade criminelle : Immersion au coeur du 36, quai des Orfèvres », de Titwane et Raynal Pellicer, Editions de la Martinière, 208 pages, 29 euros.

brigade-criminelle-2 Brigade criminelle, un livre indispensable sur le sujet

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here