C’est l’œuvre d’un vannier de Touraine : le cercueil habillé d’osier

1
745
cercueil osier
(photo Isabelle Badiller)

Voilà une commande qui n’était pas commune : habiller d’osier un cercueil en bois. C’est ce qui est arrivé en début de mois à Etienne Métézeau, vannier à Villaines-les-Rochers  (Touraine). Une façon tout à fait originale, bucolique, romantique, de personnaliser des obsèques.

cerceuil-osier-2-150x150 C’est l’œuvre d’un vannier de Touraine : le cercueil habillé d’osier
(photo Isabelle Badiller)

Au départ, il y a le vœu d’une cliente parisienne, déjà connue de l’artisan, qui en fait une dernière volonté. Chez les Métézeau père et fils (Etienne et Aurélien), osiériculteurs et vanniers depuis huit générations à quelques kilomètres du château d’Azay-le-Rideau, on a davantage l’habitude de créer des paniers pour pique-niquer, pour transporter des animaux, des casiers à bouteilles, des caddies à provisions, des coffres, voire des berceaux, des abat-jours et des fauteuils. De la fabrication traditionnelle et sur-mesure.

En matière de sur-mesure, l’entreprise va être servie. C’était le 3 février. Le mari de la défunte est passé par le biais de son fleuriste pour passer cette commande inédite. En 24 heures, en s’y mettant à deux, l’objet est prêt à livrer.

« Nous avons en réalité fabriqué une malle à bouts arrondis, explique Etienne Métézeau. Nous avons employé de l’osier vivant, aux couleurs jaune et vert. Des couleurs plus chatoyantes. L’habiller ainsi change l’idée qu’on se fait d’un cercueil en bois. On regarde davantage le travail de l’artisan. »

Cette personnalisation originale en osier (coût annoncé par l’artisan : 1.200 euros) vient s’ajouter aux initiatives de plus en plus nombreuses d’entreprises soucieuses de mieux rendre hommage à ce qu’ont été les défunts. En France, cela reste réglementairement de la décoration d’un cercueil en bois, ou en carton alvéolaire pour une crémation.

Lire aussi :  Les morts de la rue, cimetière Aoyama...au menu du réveil funéraire du mercredi 25 octobre 2017

1 commentaire

  1. Preuve que la soif de personnalisation des cercueils est bien une réalité qui dépasse les contraintes réglementaires qui s’imposent aux cercueils (souvent à raison, parfois à tort). Voilà un procédé qui permettra de vulgariser le cercueil en osier si populaire au Royaume Uni (ici adapté au marché français avec une aberration économique qu’il conviendra d’analyser et sans doute de corriger…).
    Comme quoi ce sera toujours le client qui aura le dernier mot.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here