Décès un 20 janvier, éphéméride

0
494
Audrey Hepburn

Aujourd’hui

Pas de journée internationale

Ils nous ont quittés un 20 janvier

Abbado-254x300 Décès un 20 janvier, éphéméride2014 : Claudio Abbado meurt à 80 ans. Un père violoniste, une mère pianiste, une fratrie dans la musique également : difficile d’échapper au destin. L’Italien Claudio Abbado assiste à son premier concert à la Scala de Milan à 7 ans, étudie le piano et la direction d’orchestre. Il est repéré par Leonard Bernstein à New-York, puis par Herbert Von Karajan à Vienne. A 35 ans, il est le principal chef de la Scala. La suite n’est qu’une série de concerts prestigieux, à la tête d’orchestres prestigieux, dans des lieux prestigieux (Londres, Vienne, Berlin, Lucerne…), au service des plus grands compositeurs. Il a succombé à une récidive de son cancer à l’estomac, pour lequel il avait été opéré en 2000 avant de se remettre à son activité quelques mois plus tard avec une énergie renouvelée.

2008 : Louis de Cazenave, le plus ancien et l’un des deux derniers poilus français encore vivants. Avec le décès d’Aimé Avignon le 25 août 2007, il devint également le doyen des hommes français. Par ailleurs, Louis de Cazenave était aussi le onzième homme le plus âgé du monde, et le quatrième en Europe. Il est également le huitième homme français à franchir le cap des 110 ans.

Audrey-Hepburn-1024x576 Décès un 20 janvier, éphéméride1993 : Audrey Hepburn, actrice britannique. Elle se destinait initialement à la danse avant de rejoindre la scène à la fin des années 1940. Le succès de la pièce Gigi (1951) sur Broadway lui ouvre les portes du cinéma ; dès 1953, Vacances romaines lui vaut l’Oscar de la meilleure actrice. Étoile de Hollywood dans les années 1950 et 1960, elle est nommée quatre autres fois pour des Oscars, en particulier pour l’interprétation de Holly Golightly dans Diamants sur canapé (1961). Ses autres grands succès incluent Sabrina, My Fair Lady ainsi qu’un film culte Guerre et Paix tiré de la saga de Léon Tolstoï. En 1967, à 38 ans, elle met fin provisoirement à sa carrière d’actrice, jusqu’en 1976 où elle reprend les chemins des plateaux avec le réalisateur Richard Lester. Elle est entrée dans l’histoire du cinéma comme l’une de ses plus grandes actrices. En 1999, l’American Film Institute l’a ainsi distinguée comme la troisième plus grande actrice de films américains de tous les temps dans le classement AFI’s 100 ans… 100 acteurs de légendes, derrière Katharine Hepburn, avec qui elle n’a aucun lien de parenté, et Bette Davis. Elle eut un engagement important pour des causes humanitaires. Elle fut ambassadrice de l’Unicef entre 1988 et 1992 et son action est aujourd’hui poursuivie par l’Audrey Hepburn Children’s Fund, œuvre caritative fondée en 1994, un an après son décès des suites d’un cancer de l’appendice d’évolution foudroyante. Elle a également marqué son époque et la mode par l’incarnation d’un certain « chic » créé par le couturier Hubert de Givenchy dont elle fut l’amie et l’égérie.

Johny-Weissmuller-232x300 Décès un 20 janvier, éphéméride1984 : Johnny Weissmuller, nageur olympique américain ayant gagné cinq médailles d’or aux Jeux olympiques, et un acteur de cinéma célèbre pour avoir incarné le personnage de Tarzan dans plusieurs films des années trente à quarante. Johann Peter Weissmüller naît en 1904 à Freidorf (en hongrois : Szabadfalu). La famille émigre aux États-Unis en janvier 1905, quand l’enfant a sept mois. À la chute de l’Autriche-Hongrie, la famille devient apatride. Afin de pouvoir participer aux Jeux olympiques, Johnny Weissmüller falsifie ses papiers d’identité : il se fait passer pour son frère cadet, Peter, américain de naissance, car un apatride n’aurait pu participer aux jeux. Après ses succès olympiques, la nationalité américaine lui sera reconnue et il reprend sa propre identité. Il est le premier à passer au-dessous de la minute au 100 mètres nage libre le 9 juillet 1922 avec un temps de 58,6 secondes. Il est détenteur de trois records du monde en 1927, titulaire de cinq médailles d’or en deux Olympiades (100 mètres, 400 mètres et relais 4 × 200 mètres) et d’une médaille de bronze en water-polo. En 1929, Johnny Weissmüller signe un contrat avec une société de marque de sous-vêtements masculins, la BVD (Bradley, Voorhees & Day) qui l’emploie comme mannequin et représentant. La même année, il fait sa première apparition dans le film Glorifying the American Girl : il y apparaît en Adonis, ne portant qu’une feuille de vigne en guise de vêtement. En 1932, il est choisi pour incarner Tarzan, le célèbre héros créé par Edgar Rice Burroughs. Il tient le rôle dans douze films, notamment avec le singe Cheeta à partir du deuxième film (Tarzan et sa compagne, 1934). Il demeure le Tarzan le plus célèbre de l’histoire du cinéma. Son cri est toujours utilisé ou imité dans les adaptations ultérieures de Tarzan.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here