Décès un 26 janvier, éphéméride

0
308
Radeau de la méduse
Aujourd’hui

Journée internationale de la douane

Les défunts du jour

Bidault-150x150 Décès un 26 janvier, éphémérideEn 1983, Georges Bidault, homme politique français est mort à 83 ans. Il a été le successeur de Jean Moulin à la tête du Conseil national de la Résistance, puis ministre plusieurs fois et président du Conseil sous la IVe République. Militant démocrate-chrétien et journaliste avant guerre, il s’engage dans la Résistance à Lyon. A la Libération, on le voit défiler sur les Champs-Elysées aux côtés du général de Gaulle. Député (1945-1962), il crée le MRP, l’un des grands partis (centriste) des années 50. Il a négocié pour la France la Charte des Nations-Unies, soutenu plus tard l’Algérie française et se proclame en faveur du candidat Jacques Chirac en 1981.

Luciano-300x187 Décès un 26 janvier, éphéméride1962. Lucky Luciano, gangster américain mort à Naples (64 ans) est né en Sicile sous le nom de Salvatore Lucania. Il a émigré aux Etats-Unis en 1906 avec ses parents, en quête du « rêve américain ». Il fut certainement le criminel dont l’influence historique fut la plus grande. Le magazine « Times» l’a classé parmi les principaux bâtisseurs d’empire du XXesiècle : un empire du crime. Dans sa jeunesse, il croise Al Capone, et le retrouve plus tard. Deuxième « Capo di tutti Capi » (chef de tous les chefs) après l’assassinat dans les années 30 de son concurrent Salvatore Maranzano, Luciano a été le véritable créateur du trafic international d’héroïne. Il est tombé pour proxénétisme, enfermé à la prison de Sing Sing. Libéré au bout de neuf ans, il part en Amérique du Sud puis en Italie et reprend ses activités. Son personnage a souvent inspiré Hollywood.

Géricault-221x300 Décès un 26 janvier, éphémérideEn 1885, Théodore Géricault meurt à 32 ans. Peintre et sculpteur français, il est l’incarnation de l’artiste romantique. Sa vie courte et tourmentée a donné naissance à de nombreux mythes. Son œuvre la plus célèbre est « Le Radeau de La Méduse» (1818-1819). Originaire de Normandie, fils d’un peintre amateur, il étudie son art à Paris (où il se lie avec un autre futur grand peintre, Delacroix), puis voyage en Italie admirer les tableaux de ses collègues de la Renaissance. E, 1812-14, il expose deux tableaux militaires, avant de s’attaquer au fameux radeau, tableau grand et spectaculaire. Il trouve son inspiration dans un fat-divers : le naufrage d’une frégate au large de l’Afrique. Le tableau est exposé au Louvre en 1819, mais ne reçoit pas une bonne critique. Géricault part en Angleterre étudier les œuvres de Turner, les paysages et les courses de chevaux. Il rentre en 1921, tombe malade, continue de peindre, meurt en 1824 et est enterré au cimetière parisien du Père-Lachaise.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.