Décès un 31 août, éphéméride

0
307
Aujourd’hui :

C’est la journée mondiale du blog.

Défunts du jour :

Laurent-Fignon-150x150 Décès un 31 août, éphéméride2010. Laurent Fignon (50 ans) était un cycliste français. Professionnel de 1982 à 1993, il a remporté notamment deux Tours de France, en 1983 et 1984, le Tour d’Italie en 1989 et la classique Milan-San Remo en 1988 et 1989. À la fin de sa carrière sportive, il s’est lancé dans l’organisation d’épreuves cyclo-sportives et cyclistes ainsi que d’événements sportifs pour les entreprises. En 2004 et 2005, il devient consultant sur le Tour de France et la course Paris-Roubaix pour la télévision belge. L’année suivante, il rejoint France Télévisions. Il commente le Tour de France de 2006 à 2010.

Lionel-Hampton-150x150 Décès un 31 août, éphéméride2002. Lionel Hampton (94 ans) était un vibraphoniste, pianiste et batteur de jazz américain né à Louisville au Kentucky et mort à New York. Surnommé « Le lion », il a été le premier géant du jazz à donner ses lettres de noblesse au vibraphone en tant qu’instrument soliste. Ses interprétations se caractérisent par une grande virtuosité. Il est aussi un virtuose du piano (Piano Stomp en 1937 où il joue de l’instrument avec seulement deux doigts) et de la batterie (Jack the Bellboy, 1940).

Diana-150x150 Décès un 31 août, éphéméride1997. Diana Spencer (36 ans) était une aristocrate britannique, épouse du prince Charles (divorce en 1966), mère du futur roi William. Elle fut l’une des femmes les plus célèbres du monde de la fin du XXesiècle, une des figures féminines éminentes de sa génération, une icône emblématique de la mode. Sa détresse émotionnelle pendant les années 1980 et les années 1990 inspira nombre de biographies, de photos, d’articles de journaux et de films de télévision. Figure emblématique de la charité, elle créa nombre d’associations pour défendre des causes telles que la lutte contre le SIDA ou encore l’éradication des mines antipersonnel. Elle meurt à Paris lors d’une course poursuite en voiture avec des paparazzis.

John-Ford-150x150 Décès un 31 août, éphéméride1973. John Ford (79 ans) a été l’un des réalisateurs américains plus importants de la période classique d’Hollywood (de la fin des années 1920 à la fin des années 1960). Il a été quatre fois lauréat de l’Oscar du meilleur réalisateur, mais jamais pour un western, lui qu’on présente comme le maître du genre souvent avec son ami, l’acteur John Wayne. Beaucoup de ses premiers films sont aujourd’hui perdus. On lui doit notamment La chevauchée fantastique, Les raisins de la colère, Qu’elle était verte ma vallée, La poursuite infernale, L’homme tranquille, La charge héroïque, Rio Grande, La prisonnière du désert.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.