Devis de pompes funèbres en mairie, direction Orléans

0
938
Jean-Pierre Sueur, Sénateur du Loiret, pose régulièrement, avec une impatience qui confine à l’anxiété, la question de l’application de la loi sur les devis en Mairie. Il semble qu’il ne joue pas à domicile…

En effet, pétris du curiosité, nous avons appelé la Mairie d’Orléans, chef-lieu du département. Soulignons que l’accueil y est très aimable. Le standard de la mairie nous oriente vers le service décès-cimetière, et lorsque nous posons la question « Est-il possible de consulter les devis ? », la réponse est immédiate « Oui, bien sûr, ils faut venir nous voir. On vous donne le classeur que vous pouvez consulter à votre guise ». Les photocopies, nous précise-t-on, sont à la charge de l’usager.

Sur l’accueil et la gentillesse, il n’y a rien à redire. En revanche, sur l’application de la loi chérie du Sénateur local, ancien député de la circonscription et Maire d’Orléans durant 2 mandats, de 1989 à 2001, il reste quelques progrès à faire. Et la phrase précédente pourrait servir à illustrer la définition de l’euphémisme.

En Mairie d’Orléans, en effet, vous vous verrez proposer dix devis, ce qui représente trois sociétés de pompes funèbres, nous explique la fonctionnaire de l’état-civil. Les devis sont rangés dans un classeur par ordre de dépôt.

Un rapide recensement dans le département du Loiret nous apprend qu’il y a 62 habilitations (selon la dernière liste préfectorale disponible en 2014), donc autant de sociétés, en théorie.

Un rapide calcul, puisque nous sommes en veine de mathématiques, nous apprend donc que, dans son propre département, la loi de Monsieur le Sénateur Sueur connaît un taux d’application de 4,83 %.

Lire aussi :  4ème anniversaire d'Elicci, les obsèques en musique

Nul n’est prophète en son pays.

Jeanne-dArc-au-siège-dOrléans-216x300 Devis de pompes funèbres en mairie, direction Orléans
N’est pas Jeanne d’Arc qui veut…

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here