Doyen des Français : Robert Bourdon passe la main

1
339
(capture Facebook Nice Matin)

Il était depuis janvier le doyen masculin des Français : l’Azuréen Robert Bourdon est mort mercredi dernier à 109 ans, à deux semaines de son 110e anniversaire. Il était une figure du village de Saint-Etienne-de-Tinée (Alpes-Maritimes), près du parc national du Mercantour.

Le doyen s’était installé au village en 1970 à sa retraite. Il y a vécu depuis lors, très impliqué dans les activités du tourisme : le syndicat d’initiative (qu’il avait dirigé), la station de ski d’Auron, les randonnées alpines. Il a présidé un temps la régie des remontées mécaniques. Passionné par sa région, il avait également écrit un livre sur l’histoire locale.

Comme l’a rappelé le Conseil départemental, saluant sa mémoire, Robert Bourdon a œuvré une bonne partie de sa carrière à EDF, un diplôme de l’école d’ingénieurs Supelec (1923) en poche. C’est à ce titre qu’il s’est engagé dans la Résistance, en contribuant à préserver les installations électriques que les Allemands avaient planifié de détruire.

Robert Bourdon avait succédé comme doyen à Roger Gouzy, mort en janvier dernier. Le nouveau Français le plus âgé se nomme Georges Massard (109 ans), originaire d’Issy-les-Moulineaux, ancien inspecteur à la Compagnie générale des eaux, qui vit dans une maison de retraite dans le Calvados. Il résidait jusqu’à ses 105 ans chez lui à Clamart (Hauts-de-Seine), avant de désirer se rapprocher de sa nièce. A 101 ans, il s’était tiré indemne d’un accident, quand un scooter l’avait renversé.

Selon l’Insee, on compterait en France 21.393 centenaires La doyenne toutes catégories s’appelle Eudoxie Baboul. Elle a fêté le 30 septembre dernier ses 114 ans.

Lire aussi :  Six Feet Under, Hydrosystem, résurrection, pierre tombale...L’actualité du 15 juin 2018

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here