Enterrement prématuré pour le FN à Suresnes

1
543
Le local FN au cimetière
Par définition, puisque nous sommes tous égaux devant la mort, les cimetières doivent rester des endroits politiquement neutres. Il semblerait que quelqu’un a oublié de le dire à la mairie de Suresnes.

En effet, nous avons appris que la municipalité, tenue de mettre un local à disposition des élus de l’opposition, avait attribué aux deux conseillers municipaux Front National un local de 9 mètres carrés, dont l’entrée se situe… dans le cimetière.

Laurent-Salles-1-150x150 Enterrement prématuré pour le FN à Suresnes
Laurent Salles

Nous avons interrogé un des deux élus FN, Laurent Salles, pour lui demander si l’annonce de son décès n’était pas grandement exagérée, et, plus sérieusement, lui demander si tout cela était bien sérieux.

« En fait, le local en question se trouve dans un immeuble dévolu à l’opposition municipale. Lorsque la Mairie de Suresnes a souhaité nous y attribuer des locaux, l’opposition PS, Vertes et Communistes ont fait un scandale. La mairie a été obligée de leur rappeler que ce bâtiment n’appartenait pas au PS, mais nous ont tout de même attribué un local dont l’entrée se faisait de l’autre côté, par le cimetière, alors que l’entrée principale donne sur la rue. » Laurent Salles précise « Notre permanence n’est même pas indiquée. Ce sera bientôt corrigé, paraît il ».

L’élu prend la chose avec philosophie. Mais est-ce que la mairie aurait, inconsciemment, voulu envoyer un message ? « Peut être, allez savoir. Mais si c’est le cas, ils se rendront compte aux prochaines élections que nous sommes bien vivants. » Attention : le message peut être à double sens, des vivants parmi les morts…

Laurent Salles ne manques d’ailleurs pas l’occasion de renvoyer la mairie à ses responsabilités « Vous savez, nous, on s’en fiche, on a le dos large. Mais les élus de la majorité devraient venir nous rendre visite, ils se rendraient compte que le cimetière est dans un état lamentable. Il y a par exemple des tombes de soldats tombés pour la France qui semblent totalement à l’abandon : qu’attends la mairie pour faire le nécessaire ? Qu’ils méprisent leurs adversaires politiques, c’est leur problème, mais au moins qu’ils fassent montre de respect vis à vis des soldats qui ont donné leur vie pour la France. »

Lire aussi :  Du muguet en mai, des chrysanthèmes en novembre

Une chose est sûre : si la municipalité de Suresnes voulait embêter ses adversaires et rester discrète, on peut dire que, de ce point de vue, c’est mort.

Le droit de réponse de la Mairie de Suresnes: A lire en suivant ce lien

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here