Envoyer une urne cinéraire par la poste : oui, c’est possible

3
5008
Le colis doit être discret et ne pas faire mention du contenu, même si le convoyeur doit être prévenu
vase-granit-pour-monument Envoyer une urne cinéraire par la poste : oui, c'est possible
Choisissez une urne solide (modèle : Alternita)

Convoyer une urne funéraire par voiture, certaines personnes ne le souhaitent pas. La faire transporter par les pompes funèbres ? Onéreux. Et pourquoi ne pas la poster, par exemple ? Si, c’est possible.

Contre-exemple

Il y a quelques mois, une famille ennuyée a fait appel à une agence de pompes funèbres, celle par laquelle ils étaient passés pour les obsèques. Leur père, crématisé à Paris, souhaitait en revanche que son urne soit transférée et inhumée au P ays Basque. Mais la famille avait peur que les gens, sur place, soient choqués de voir une urne ainsi inhumée.

« Qu’à cela ne tienne ! » a répondu l’assistant funéraire. Il a vendu à cette charmante famille un cercueil, dans lequel disposer l’urne pour l’inhumation. « Ainsi, sitôt les cendres dans l’urne, on place l’urne dans le cercueil et on fait une inhumation classique ». Bilan pour la famille, le prix des obsèques classiques, avec un cercueil et une urne, plus un second cercueil, plus un petit supplément, dans les 2500 euros, pour faire transporter le cercueil contenant l’urne par la route au Pays Basque.

Certains appelleraient cela une arnaque. L’assistant funéraire a été félicité par sa hiérarchie pour ses capacités à vendre.

facteur Envoyer une urne cinéraire par la poste : oui, c'est possibleExemple

Une famille, il y a quelques mois, a contacté une société de pompes funèbres bretonne, afin de lui soumettre un dilemme : leur père avait été crématisé à Brest, afin que leur mère âgée puisse voir l’urne, c’était son souhait, mais, toujours conformément à la volonté du défunt, les cendres devaient être dispersées à Toulon, là ou l’homme avait dû saborder son bateau pour ne pas le livrer aux Allemands, événement qu’il n’avait toujours pas digéré.

Lire aussi :  Une maison funéraire pour les Pompes Funèbres Jacky Rougereau & Fils

La famille ne souhaitait pas transporter l’urne eux-même, cette idée leur causant un malaise indicible, et la société de pompes funèbres qui avait procédé aux obsèques, un confrère, donc, leur demandait 2000 euros pour un transport par route.

« Qu’à cela ne tienne ! » a répondu l’assistant funéraire « Postons là ! ». « La poster ? » s’est enquis la famille « Oui, on passe par un transporteur, avec un colis spécifique et une assurance, vous devriez vous en tirer pour moins de cinquante euros » « C’est formidable » s’exclame la famille, « combien vous doit-on ? » « Mais rien, je vous en prie, c’est pour vous rendre service ».

Ainsi fut fait, et la famille fit appel à l’agence de pompes funèbres, quelques mois plus tard, pour les obsèques de la maman. Mais l’histoire ne s’arrête pas là : le policier chargé des vacations eut vent de l’affaire, convoqua le directeur de la société de pompes funèbres, le dossier fut transmis au commissaire, qui passa un savon au même directeur de la société de pompes funèbres, savons qui prit fin au moment même ou celui-ci désigna l’épais classeur de législation funéraire qu’il avait sous le bras, avec ses simples mots « Je vous défie de me prouver que c’est illégal ». Le commissaire a cherché un an sans jamais trouver.

colis Envoyer une urne cinéraire par la poste : oui, c'est possible
Un colis sobre, solide, indiqué comme fragile et un contenu bien protégé et bien calé, c'est la clef

Légal, illégal ?

Le transport d’une urne par des services postaux ou de messagerie, à l’intérieur du territoire français, est tout à fait légal. Cet envoi ne nécessite pas, au niveau de la législation funéraire, de démarche particulières, mais quelques précautions.

Ainsi, il est mieux de procéder au collage de l’urne, pour éviter toute dispersion inopiné des cendres. Procéder à l’emballage de l’urne dans un colis solide, bien calé, et bien amorti, très solidement fermé. Ne pas indiquer sur le colis le contenu.

Lire aussi :  TANEXPO 2018, confirme sa place de leader mondial de l'industrie funéraire

Enfin, dernier point, ne surtout pas se contenter de coller des timbres sur le carton et de l’envoyer ainsi au petit bonheur la chance. Le mieux est de faire appel à une société de messagerie, comme UPS, TNT ou Chronopost. Expliquez-bien quel est le contenu du colis, et prenez une assurance supplémentaire. Le tarif sera certes plus élevé, mais beaucoup moins cher et plus sûr qu’un transport par la route.

Petit conseil : fuyez par dessus tout les bureaux de poste pour de tels envois. Le personnel n’est pas formé à ce type de demandes particulières, et vous risquez de vous voir opposer un refus, ou d’y passer des heures.

Pour les transports à l’étranger, il est bon de se renseigner auprès du consulat du pays de destination. Qu’une équipe de démineurs fasse exploser leur cher disparu, ou que celui se trouve coincé entre un saucisson et un camembert saisis par les douanes locales déplairait fortement à la famille. Enfin, pour ceux qui trouveraient malins de poser la question : non, ce n’est pas possible pour un cercueil, les camionnettes jaunes de PTT ne disposant pas d’un agrément funéraire.

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    C’est une information qui peut paraître faciliter et rendre à moindre coût le transport d’une urne mis il fait être vigilent sur la responsabilité de chacun notamment en cas de perte. Cette mésaventure est déjà arrivée et l’entrepreneur de Pompes Funèbres responsable de cet envoi par la poste a été condamné à plus de 6000 Euros de dommages et intérêts.

    ANUBIS DQ

  2. Petit rappel d’un texte législatif :
    Question écrite n° 10728 de M. Yves Détraigne (Marne – UDI-UC) publiée dans le JO Sénat du 06/03/2014 – page 585
    M. Yves Détraigne attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur la question délicate du transport d’urnes funéraires par la poste.Actuellement le transport d’une urne par des services postaux ou de messagerie, à l’intérieur du territoire français, est légal et ne nécessite pas de démarches particulières au niveau de la législation funéraire.Toutefois, l’article 16-1-1 du code civil énonce clairement que « le respect dû au corps humain ne cesse pas avec la mort » et que « les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traités avec respect, dignité et décence ».Considérant qu’il serait donc souhaitable de s’interroger sur les modalités de transport desdites urnes au regard du code civil, il lui demande de bien vouloir lui indiquer quelle est sa position sur ce dossier.

    Réponse du Ministère de l’intérieur publiée dans le JO Sénat du 02/10/2014 – page 2250
    Quel que soit le mode d’acheminement choisi (voie routière, maritime, aérienne ou ferroviaire), les cendres – et donc l’urne qui les contient – doivent être traitées avec respect, dignité et décence, en application de l’article 16-1-1 du code civil qui dispose que « le respect dû au corps humain ne cesse pas avec la mort. Les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traités avec respect, dignité et décence ». Sous réserve de l’appréciation souveraine du juge qui en application de l’article 16-2 du code civil « peut prescrire toutes mesures propres à empêcher ou faire cesser une atteinte illicite au corps humain ou des agissements illicites portant sur des éléments ou des produits de celui-ci, y compris après la mort », l’envoi d’une urne par la poste, comme s’il s’agissait d’une simple lettre ou d’un colis, paraît contrevenir aux dispositions précitées. En revanche, il est possible d’envisager que l’urne transite par le service aérien (ou ferroviaire) des services postaux ou de messagerie. Dans ce cas, il convient que l’urne soit déposée à l’aéroport (ou à la gare) de départ par la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles ou mandatée en cette qualité, ce qui inclut un opérateur funéraire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here