Fear The Walking Dead, héritière ou parent pauvre ?

0
199
Fear The Walking Dead

Fear The Walking Dead, la série dérivée de The Walking Dead, revient pour une troisième saison, dont les deux premiers épisodes ont été diffusés. C’est peu de dire que la petite sœur peine à convaincre. Cette saison 3 est-elle partie pour redresser la barre ? Disons qu’il y a du mieux.

Fear The Walking Dead

La série télévisée dérivée de The Walking Dead avait pris le pari de commencer son histoire au tout début de l’invasion zombie. On rappelle que The Walking Dead commençait au réveil de Rick Grimes à l’hôpital, quelques semaines après le début de l’épidémie, et, surtout, après que la civilisation se soit effondrée.

Fear a fait le choix, donc, de raconter l’histoire depuis le début, sans pour autant lever le mystère sur l’origine de la contamination, ce qui constitue, déjà, une occasion manquée. A travers le destin d’une famille reconstituée, américains typiques de la classe moyenne, cherchant à survivre parmi le chaos, Fear laissait entrevoir des promesses intéressantes : l’effondrement vu à travers le regard de personnages qui cherchaient jusqu’au bout à rester civilisés.

Ce qui est pas mal réussi, ou qui aurait pu l’être.

Attention, spoilers

Mais le problème, c’est qu’on ne s’attache pas aux personnages, contrairement à TWD original. La mode des vidéos de réaction, où les gens filment leurs amis en train de regarder un épisode, avait montré des réactions fortes aux morts d’Abraham et de Glenn. Dans Fear… Ces vidéos n’existent tout simplement pas, et les personnages meurent dans l’indifférence générale.

Seul personnage un petit peu attachant, Travis subit un curieux destin : alors que sa vie semble menacée durant tout le premier épisode et qu’il s’en sort réellement de justesse, c’est pour mourir dans les premières minutes de l’épisode 2 de façon surprenante. Et, disons-le, un peu bâclée.

Fin des spoilers

Mais alors, qu’est-ce qui fait qu’on a tout de même envie de regarder Fear ? Plusieurs raisons, pas très bonnes. L’espoir, d’abord, qu’il se passera quelque chose, espoir qui semble amorcer un début de satisfaction dans cette saison 3, avec plusieurs scènes d’action. Espoir que les personnages cesseront d’être agaçants et de réagir comme une famille d’américains moyens dans ce monde où leurs repères ne veulent plus rien dire.

Espoir qu’au bout du chemin, ils croisent la route d’un shériff avec un 357 magnum à la ceinture. Mais la rencontre entre Madison et Rick Grimes semble ne pas devoir se concrétiser.

Enfin, dernière hypothèse, espoir que Fear The Walking Dead, comme certains indices le laissent supposer, soit l’histoire de la naissance d’une autre communauté bien connue des fans de la Bande Dessinée, et, d’ici quelques temps, de la série télévisée, les Chuchoteurs. La croisée des chemins avec Rick ne serait alors pas une rencontre, mais une confrontation.

Mais cette saison 3 démarre, finalement, sur les chapeaux de roues. Si vous aviez des doutes sur la nécessité de la regarder ou non, les améliorations dans le rythme sont suffisantes pour que vous lui laissiez une chance.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.