Fin de vie : débats passionnés au Parlement en janvier

0
235

Un débat dès janvier à l’Assemblée nationale sur la fin de vie : c’est ce qu’a annoncé ce vendredi le président François Hollande. Ce qui promet de vifs débats. Ce matin, les députés Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP) ont remis un rapport qui prévoit de donner de nouveaux droits aux malades par le biais d’une proposition de loi.

Mandatés en juin dernier par le Premier ministre, les deux députés avaient pour tâche de faire des propositions pour une « fin de vie apaisée », dans un contexte tendu entre pro et anti euthanasie. Après aussi des discussions agitées sur une autre sujet de société : le mariage homosexuel.

Les deux députés avancent deux idées principales. D’abord, instaurer pour les malades un « droit à une sédation profonde et continue » jusqu’au décès. Il ne s’agit ici ni d’euthanasie, ni de suicide assisté, comme ailleurs en Europe. Ensuite, rendre « contraignantes » aux médecins les directives anticipées laissées par les patients qui s’opposent par exemple à un acharnement thérapeutique.

Commentant le rapport, François Hollande a estimé qu’il s’agissait d’une proposition «centrée sur le malade à qui la souffrance doit être épargnée » et « fondée sur le respect de l’autonomie du patient ». Lors de la campagne pour les présidentielles, en 2012, le candidat socialiste avait promis de réviser en la précisant la loi Leonetti de 2005. Cette dernière interdit déjà en France l’acharnement thérapeutique, autorise l’arrêt de traitements jugés disproportionnés et l’administration d’antidouleurs pouvant abréger la vie.

Avant même la présentation du rapport Claeys-Leonetti, des associations anti-euthanasies ont rappelé mercredi dernier que tuer est un interdit, et cela représente « le fondement très clair de la confiance entre soignants et soignés ». Les pro-euthanasie doivent manifester ce vendredi près de l’Assemblée nationale, à Paris.

Lire aussi :  Le 1er Salon Funéraire Grand Sud avec la Dépêche du Midi en septembre

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here