Funéraire Paris 2015! ouverture chez Funéraire-Info

1
320
Ou mieux pour chercher un article à propos de Funéraire Info au salon de Paris que sur Funéraire Info ? Interview d’Eric Fauveau, le directeur.

Funéraire-Info : Pouvez-vous tout d’abord nous présenter votre société ?

Eric Fauveau : Funéraire Info est une filiale d’Afterweb-Venture, société spécialisé dans les services funéraires sur Internet, qui produit et distribue, notamment, un système de retransmission vidéo de cérémonies funéraire qui équipe de nombreux crématoriums. Funéraire Info, aujourd’hui, c’est une équipe de trois personnes à temps plein, Olivier, journaliste qui vient de la presse généraliste, Guillaume, ancien conseiller funéraire, et moi-même, qui vient également de la presse généraliste. Une équipe autour de laquelle gravitent de nombreux collaborateurs occasionnels et réguliers.

Funéraire Info, cette année, ce sera plus d’un million de lecteurs uniques.

F.I. : Vous participez au Salon Funéraire Paris 2015, est-ce votre première participation ou êtes-vous un habitué ? Comment définiriez-vous ce rendez-vous du marché du funéraire ?

EF : Ce sera notre première participation en tant qu’exposant, et ça, nous en sommes fiers, parce que nous le traduisons comme une reconnaissance de la profession et des organisateurs du salon.

Le salon, c’est tout simplement le rendez-vous incontournable de la profession, et le lieu ou nous, journalistes, pouvons déceler les tendances et voir ce dont nous parlerons dans les prochains mois.

F.I. : Qu’allez-vous présenter sur votre stand ? Tout particulièrement, quelles nouveautés, quels produits phares ?

EF : Il est très difficile pour nous, professionnels du numérique, de montrer un produit, puisque notre offre est, par définition, dématérialisée. Mais vous pourrez néanmoins découvrir beaucoup de choses sur notre stand. La retransmission vidéo de cérémonies funéraire y sera en démonstration, par exemple. Nous vous offrirons aussi un souvenir personnalisé du salon, avec le Funématon. Notre développeur web sera présent sur le stand, pour parler création de sites et référencement web, un rendez-vous qui sera très utile à certains.

Lire aussi :  Inscrivez-vous gratuitement au 1er Salon du Funéraire Grand Sud

La culture sera également bien présente, avec Guillaume Bailly, la cheville ouvrière de Funéraire Info, qui dédicacera son livre « Mes sincères Condoléances – édition commémorative », et nous aurons le plaisir d’accueillir vendredi après-midi Davy Mourier, l’auteur et dessinateur de « La Petite Mort », une bande dessinée qu’on aime beaucoup, à Funéraire Info. Il dédicacera de 14 Heures à 16 heures, et il n’y en aura pas pour tout le monde. Frédéric Saurel de Mortus Corporatus va venir faire un tour samedi matin!

F.I. : Un célèbre publicitaire aurait dit « Si tu n’as pas de Rolex à 50 ans, tu as raté ta vie. ». Pour quelle raison pourriez-vous dire « Un visiteur qui n’est pas passé par mon stand a raté son salon » ?

EF : la question dite de « la Rolex » a fait débat, tant auprès des personnes a qui on l’a posée qu’au sein de la rédaction. Olivier était plutôt contre le fait qu’on la pose, Guillaume était pour, mais comme c’était son idée, je le soupçonne de ne pas être objectif, et moi, je me retrouve à devoir y répondre.

Je dirai tout simplement que si vous ne venez pas voir Funéraire Info, de toute façon, c’est Funéraire Info qui viendra vous voir. Il est temps de passer à l’heure numérique.

1 commentaire

  1. Monsieur Fauvaud,

    Vous ne devez pas ignorer que ABcremation spolie mon cercueil écologique en cellulose dit en carton.

    Il est demandé que cette société cesse toute distribution et fabrication sur le plan national et international de ce cercueil.

    La justice est saisie de cette affaire avec mon conseil judirique à ce jour. Je vous prie de ne plus vous investir auprès de ABcremation jusqu’à nouvel ordre.

    Cordialement

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.