Funéraire : pas de congés pendant l’été

1
835

En fêtant mi-juin dans un Club Med de Provence les 30 ans du réseau de franchisés Roc-Eclerc, sa patronne Sandrine Thiéfine imaginait peut-être un été plus serein. Août est passé par là, bouleversant la donne. Rapide bilan estival pour les vacanciers de retour.

D’abord rumeur persistante (relayée par Funéraire Info), annonce officielle lundi 3 août : les cartes du secteur funéraire sont rebattues. Funecap, qui possède notamment l’enseigne Pascal Leclerc, a acquis Roc-Eclerc. L’ensemble devrait frôler un volume d’activité de 250 millions d’euros, selon le journal Le Monde. Finie la guerre entre les deux outsiders du géant OGF. Ils font désormais cause commune. Sandrine Thiéfine est invitée à céder la place. Et les entreprises indépendantes du secteur voient leur position encore davantage fragilisée.

Ce mouvement de concentration entamé devrait se poursuivre, selon les observateurs, voyant aussi débarquer sur le marché des contrats obsèques des maisons d’assurance aux moyens confortables. L’action des unions et fédérations professionnelles sera donc déterminante pour encadrer ce mouvement.

Alors que les routes accueillaient leurs premiers estivants, le salon Funéraire Paris 2015 ouvrait sa billetterie. C’est une nouvelle version de son site internet qu’inaugurait près de Mulhouse le groupe Alain Hoffarth (pompes funèbres, marbrerie, funérarium, crématorium en Alsace et Franche-Comté).

Du côté d’Albi (Tarn), les tensions sociales de ces derniers mois retombaient dans le pôle funéraire public. Nouvelle direction, nouvelle gouvernance espérée des élus locaux, dialogue renoué avec les salariés : le feuilleton tire apparemment sur sa fin.

Le 10 juillet, date de la signature du bail, restera une date importante dans la vie de FunérArts. Quittant le village de Quaëdypre (Nord) pour le bourg voisin de Wormhout, la société d’ornements funéraire personnalisés se déleste de locaux devenus trop petits pour une usine trois fois plus grande. Des poids lourds, une grue. Il aura fallu de gros moyens pour déplacer l’outil de travail: deux puissantes débiteuses, cinq découpe-laser, des presses numériques, des fraiseuses, des tranches de granit.

Lire aussi :  FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CRÉMATION, communiqué Toussaint 2018

Affaires de véhicules, également cet été. Témoin Alain Lichtmann, des pompes funèbres Lannionaises (Côte d’Armor, 240 convois annuels en moyenne), expliquant tout le bien qu’il pense de sa nouvelle limousine Pilato. « C’est un moyen de se démarquer de la concurrence, et d’offrir un service plus qualitatif », estime l’entrepreneur. C’est une Maserati que l’Alsacien Benjamin Rivaud (des pompes funèbres du même nom) a dégoté pour son collègue messin d’un magasin Pascal-Leclerc. La famille d’un motard accidenté de la route voulait rendre cet hommage à son défunt passionné de mécanique.

A Orchies (Nord), entre Lille et Douai, le crématorium tout neuf a démarré son activité le 3 août (four ATI). La société orchésienne de crémation (pompes funèbres Plaisant), gestionnaire, voit là l’aboutissement d’un projet de quatre années. Patronne d’AB Crémation, Brigitte Sabatier voit elle aussi poindre l’aboutissement de son projet. Elle en est sûre : le cercueil en carton sera la vedette de la rentrée. Les tests de normes ont été passés avec succès, le crématorium parisien du Père-Lachaise a expérimenté le produit. « Les commandes affluent, les réserves sautent les unes après les autres », se réjouit-elle.

Des chiffres enfin, pour clôturer ce mois d’août. Les bilans provisoires préoccupants des noyades (761 accidents du 1er juin au 9 août, dont 261 décès. 40 morts de plus que l’an dernier) et des tués sur les routes (une hausse de 19,2% en un an avec 360 tués en juillet). Selon une étude Senior Media (qui édite le site internet Meilleures pompes funèbres.com), le nombre de décès en France métropolitaine devrait dépasser les 570.000 pour l’année 2015. Les projections avancent même un chiffre flirtant avec les 575.000. Soit une hausse de 6% par rapport à 2014.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.