Funéraire : un « secteur méconnu qui recrute »

0
768

Encore un quotidien régional qui l’affirme dans ses colonnes : le funéraire recrute et propose des perspectives de carrière intéressantes. Après récemment « Le Midi Libre », c’est cette fois « L’Indépendant » (Midi-Pyrénées) qui détaille les métiers concernés.

Avec quelques 2.500 entreprises, « c’est un secteur méconnu du grand public et pourtant il est particulièrement dynamique en termes d’emploi et offre une large palette de métiers à ses 19 000 salariés », note le journal. Qualifié de « filière sociale », le secteur réclame « de grandes qualités humaines d’écoute, de discrétion, de disponibilité », d’organisation et d’empathie. Bien vu.

Dans ce domaine, les quatre-cinquièmes de l’activité concernent la pompe funèbre, le reste étant surtout de la marbrerie (12,5%). Une grande part des emplois sont des conseillers funéraires (un métier qui se féminise) et des porteurs-chauffeurs. Ceux qui accueillent, informent les familles endeuillées et prennent en charge l’organisation des obsèques et la vente des prestations. Autant dire qu’une bonne connaissance des règles en vigueur et une bonne écoute sont indispensables.

Les écoles délivrant les diplômes obligatoires pour exercer, peuvent être intégrées soit en formation initiale, soit en formation continue. On peut également s’y orienter vers d’autres métiers comme Maître de cérémonie, responsable d’agence de pompes funèbres ou encore thanatopracteur.

Selon une enquête récente, près de 40% des salariés (assistants funéraires, marbriers) sont en poste depuis moins de cinq ans. Une rotation qui monte à 55% chez les porteurs. La structure de la démographie française –avec un nombre de décès attendus accru- fait que les besoins de personnels vont encore augmenter. Assistants funéraires, porteurs et marbriers seront les emplois les plus recherchés. Des métiers qui devront également évoluer au fil des évolutions de société, et des nouvelles demandes des familles.

Lire aussi :  Archéologie funéraire…l’actualité du mardi 17 avril 2018

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here