Funeral@work, pluie, bière, cercueil et corbillard en Belgique

0
555
Funeral@work, à Louvain en Belgique

Samedi et dimanche derniers se tenait Funeral@work 2016 à Louvain, Funéraire-info était présent pour couvrir l’évènement, aller à la rencontre des fournisseurs de la filière, prendre des photos et vous décrire l’ambiance ce cette 12éme édition…

Funeral@work-2017-169x300 Funeral@work, pluie, bière, cercueil et corbillard en Belgique
Funeral@work 2017

Le salon du funéraire des 30 et 31 janvier se déroulait donc à une trentaine de kilomètres de Bruxelles. En cette période de post attentat, nous avons pris notre courage à deux mains pour traverser la frontière et nous rendre en Belgique ! Je vous rassure : nos frontières sont bien gardées, aucun képi à l’horizon dans un sens ou dans l’autre pour surveiller les allées et venues…

L’Europe du funéraire reste à construire

Bonne ambiance dans les allées du salon et du monde, de nombreux professionnels du funéraire Belges qui avaient fait l’impasse sur le salon parisien en novembre dernier pour cause d’attentat avaient répondu présents.

C’était une première visite pour nous, et nous avons débarqué dans un autre monde. 10 % des exposants proposaient des limousines, charme et élégance chez les exposants de limousines italiens comme Pilato ou Ellena, véhicules massifs et carrés chez Eagle.

Le cercueil ou la bière Belge

Cercueils traditionnels en bois, cercueils en carton, cercueils en rotin, bio imitation plastique même, nous sommes dans un autre monde. On a également admirer des urnes miniatures pour partager les cendres entre les différents proches, une urne à eau, une sphère de bronze qui laisse pénétrer l’eau de pluie qui emportera en 10 ans les cendres, des urnes en marqueterie venant d’Italie et enfin des urnes cubes permettant de personnaliser avec des photos le réceptacle des cendres.

Lire aussi :  Devenir franchisé Philae service funéraire !

Quelques exposants français avaient fait le déplacement, notamment les registres de condoléances Desplanches, Strassacker, Simplifia, confirmant la volonté de la société de travailler l’international, ainsi que Funico, Enaos ou encore Céramiques de France.

Dans les allées nous avons croisé Olivier Géhin de Funéraire-Magazine ou Alain Giraudon d’Hygeco et quelques français venus en voisins.

Pour conclure, un très beau salon, des idées modernes, certaines même lumineuses mais malheureusement loin des normes françaises…

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here