Girardot, Poiret, Trénet : c’est l’été à la télé

0
386
Fernandel, dans "Don Camillo monseigneur" (capture Youtube)

Les vacances commencent. L’occasion de prendre le temps. Celui  notamment de retrouver les vedettes populaires aujourd’hui disparues, au gré des films et des documentaires que les chaines de télévision vont (re)diffuser pendant l’été. Petit guide, au fil des jours (du 25 au 28 juillet).

 Samedi 25 juillet. Ça s’en va et ça revient et, sur D17 (20h50), c’est fait d’un documentaire sur « La folle histoire de Cloclo », honnête portrait du chanteur raconté par son fils Claude François Junior et d’anciens proches et collègues du show-biz : Julien Lepers, Alain Chamfort, Jean-Marie Périer. Par ailleurs, grosse erreur pour ceux qui pensaient que le stock estival de Maigret était épuisé. D8 (à partir de 20h55) propose deux téléfilms successifs. Et qui d’autre que Bruno Crémer pour interpréter le commissaire à la pipe ?

Dimanche 26 juillet. Il faudra veiller tard (1h35 du matin sur M6) pour avoir le plaisir de revoir la formidable Annie Girardot, au casting (avec Jean Rochefort) du film de Serge Korber « Les feux de la Chandeleur ». Le film (1972) est un peu daté, mais garde le charme de la bourgeoisie de province. Autre grand disparu : Jean Poiret, à l’affiche sur D8 (à partir de 20h55) successivement des films de Claude Chabrol « Inspecteur Lavardin » et « Poulet au vinaigre ». France 5 (22h25) se consacre pour sa part à nous faire visiter la maison du chanteur Charles Trénet, à Narbonne. A noter aussi sur Arte (23h40) le documentaire consacré à Abie Nathan, militant de la paix israélien mort en 2008, homme de radio, dont le combat était soutenu par John Lennon.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

Lundi 27 juillet. Louis de Funès continue ses grimaces sur France 3 aux côtés de Jean Marais dans « Fantomas contre Scotland Yard », film de 1967 habitué des rediffusions estivales. De Funès également ce soir sur NT1 (20h50) dans « Jo », comédie de Jean Girault. Même cas pour Fernandel, dans « Don Camillo en Russie », suivi de « Don Camillo monseigneur ». C’est sur D8 (dès 20h55). Autre genre : l’univers de René Goscinny sur W9 (20h50) avec deux honorables films d’animation : « Astérix le Gaulois » et « Astérix et les Indiens ». Beau film et belle interprétation de Bernard Giraudeau dans « Les caprices d’un fleuve » (France ô, 20h45), film réalisé par l’acteur lui-même en 1996.

Mardi 28 juillet. Jean Gabin tient la vedette de la soirée polars de D8, d’abord dans le film « Le rouge est mis » (20h55) puis dans « Du rififi à Paname ».

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.