HYGECO Post Mortem Assistance, la thanatopraxie 2.0

0
564

Nous avons interviewé Damien Comandon, directeur du Groupe Hygeco pour tirer un bilan de l’année écoulée et des projets pour celle à venir. Dans cette première partie, HYGECO Post Mortem Assistance.

Le salon de Paris et les normes

Monsieur Comandon, difficile de commencer l’interview sans vous demander votre sentiment sur le salon qui vient de s’achever « C’était une très belle édition. Nous avons pu constater une bonne fréquentation, en général et sur notre stand. » qui passe vous voir ? « La typologie du visiteur est assez vaste. Une grande partie sont des clients pompes funèbres, avec qui nous travaillons toute l’année, et qui viennent sur le stand pour s’informer des nouveautés, et puis rencontrer les équipes dans un cadre convivial. Et puis des pompes funèbres qui nous connaissent de réputation, qui souhaitent avoir des informations, et qui deviendront peut être clientes un jour. »

Nous sommes en plein vote de la loi santé, qui comprend un volet thanatopraxie, avec des règles draconiennes sur les labos. Avez-vous le sentiment que la profession s’y prépare ? « Non, il n’y a pas d’effet direct. Les clients venus nous voir étaient intéressés par du matériel pour remplacer des équipements usagés, ou bien de matériel pour de nouveaux sites. Mais la loi n’est pas encore votée, on attend d’en savoir plus. Ca viendra à ce moment là, sachant que l’inspection du travail, déjà vigilante, le sera encore plus. »

Hygeco Post Mortem Assistance , évolution et révolution

Vous nous avez confié, avant l’interview, qu’il y avait eu du changement chez HYGECO Post Mortem Assistance ? « Oui. Il y a deux changements majeurs. Le premier est organisationnel. Auparavant, les activités d’HYGECO Post Mortem Assistance étaient gérées par les managers au niveau régional avec beaucoup d’autonomie. Nous avons choisi de centraliser la gestion afin de libérer des ressources en locale pour assurer la relation client. Les directeurs locaux pourront ainsi rendre visite à nos clients, affiner l’évolution de leurs besoins, et prospecter de nouveaux clients qui regrettaient de ne pas nous voir plus souvent. Nous avons été très sensibles à ce message.

Le deuxième grand changement est la mise en place d’un outil informatique qui va nous permettre de dématérialiser les processus d’exploitation et donc de rendre plus efficient le travail de nos collaborateurs. Pour faire simple nous avons développé un outil qui aide à la planification et envoie directement les informations sur le smartphone des thanatopracteurs ou des chauffeurs. En retour, ils peuvent nous informer de leur situation, et nous faire un rapport en direct, sur un soin, par exemple. Ils ont ainsi en direct une meilleure visibilité sur leur emploi du temps, et nous avons un suivi d’activité qui nous permet une planification en temps réel, et une meilleure réactivité. »

Quand est-ce que cette réforme enter en service ? « Notre nouvel outil informatique est opérationnel depuis début octobre, après une phase de test de 3 mois en région Rhône Alpes. Quant à la nouvelle organisation, elle sera complémentent déployée au premier trimestre 2016.»

Damien Comandon conclut dans un sourire « nous sommes très confiant dans ces changements réfléchis.

Le site de Hygeco Post Mortem Assistance

Lire aussi :  Service Catholique des Funérailles, nouvelle agence à Fréjus

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here