Ils transforment les cimetières en forêts

0
533

Vieux routiers du funéraire écologique, les designers italiens Anna Citelli et Raoul  Bretzel refont surface ces jours-ci au détour d’un emballement médiatique avec leur projet de « bois sacré » : enterrer les défunts dans des poches au dessous d’arbres plantés.

L’idée, qu’ils tentent de promouvoir depuis une dizaine d’année, est séduisante et quasi-mystique. La poussière redevient poussière. L’homme, parcelle de la nature, retourne à la nature. Le corps d’un défunt est enfermé en position fœtale dans une capsule en forme d’œuf, en amidon biodégradable. Au dessus de lui, un arbre est planté, dont l’essence a été choisie de son vivant. Le corps va servir à nourrir cet arbre, à le faire vivre. Il va se fondre avec le végétal, en une sorte de renaissance, quasiment de réincarnation.

Raoul-Bretzel-243x300 Ils transforment les cimetières en forêts
(photo capture site Capsula Mundi)

Ce projet baptisé  « Capsula Mundi » fait l’économie du cercueil, et du bois utilisé à le façonner. Il supprime aussi la question très aigue de l’espace insuffisant des cimetières surpeuplés. A la place pourraient se constituer des parcs commémoratifs, des « bois sacrés » comme le disent les deux designers. Les proches visiteraient alors un arbre et non plus une pierre tombale.

Pour l’heure, la législation italienne ne permet pas cette pratique funéraire.

Anna Citelli, qui vit à Milan, conçoit des campagnes de publicités, des stands pour salons, et expose dans des rendez-vous internationaux consacrés au design. Le Romain Raoul Bretzel, lui, bientôt quinquagénaire, architecte et conservateur du patrimoine, s’intéresse aux relations entre l’art et le design, notamment industriel. Il organise des expositions, publie dans des revues spécialisées et s’intéresse depuis longtemps à l’intégration des objets dans la nature.

Lire aussi :  Six Feet Under, Hydrosystem, résurrection, pierre tombale...L’actualité du 15 juin 2018

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here