Journaliste populaire, Jacques Chancel est mort

0
296

Journaliste, militant de la culture pour tous, figure de l’audiovisuel, créateur de « Radioscopie » (sur France Inter) et du « Grand Echiquier » (sur Antenne 2), Jacques Chancel est mort ce mardi. Il était âgé de 86 ans.

A ce titre, il avait reçu et écouté des milliers de personnalités du spectacles, des sciences et de la politique. Comme autant d’épisode d’une grande photographie d’une époque. Curieux, doué pour le récit, c’est adolescent qu’il commence, en Indochine, comme correspondant de guerre. C’est aussi là, à Saigon, qu’il crée ses premières émissions de radio. Des expériences qu’il racontera plus tard dans un livre de souvenirs, « La nuit attendra« .

Revenu en métropole à la fin des années 50, il entre dans la presse écrite (« Paris Jour« ) puis intègre Radio-France. Les entretiens de « Radioscopie » démarrent en 1968. Il y en aura 6.826 en vingt ans. De la radio intelligente, du service public.  « Aimer et faire aimer » est son credo. Il participe à la création d’Antenne 2 en 1975. C’est l’époque des grandes émissions de prestige. « Les dossiers de l’écran, « Apostrophe« , « Le grand échiquier« . Cette dernière dure jusqu’en 1989, et voit passer les plus prestigieux invités.

A cette date, Jacques Chancel intègre la hiérarchie de France 3, dont il est le directeur d’antenne. Dans les années 2000, devenu davantage écrivain, il garde un pied dans l’audiovisuel, comme conseiller du groupe Canal +.


Lire aussi :  Crimes contre l’Humanité, Cercueil en carton... L’actualité du 8 juin 2018

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here