La formation des salariés en pompes funèbres et marbrerie

0
566
formation des salariés en pompes funèbres et marbrerie

Au delà des diplômes requis, la formation des salariés en pompes funèbres et marbrerie doit continuer tout au long de leur carrière. Point sur le Code du Travail.

La formation des salariés en pompes funèbres passe désormais par un diplôme, et en marbrerie, les salariés peuvent également suivre une formation particulière. Ces diplômes et formations, vous les connaissez, point aujourd’hui sur la formation continue.

La formation des salariés en pompes funèbres et marbrerie, une obligation légale

Car l’employeur a une obligation de formation de ses salariés. Pas seulement à leur embauche ou pour leur permettre d’accéder à un poste plus élevé, mais tout au long de leur carrière dans l’entreprise.

Article L6321-1

L’employeur assure l’adaptation des salariés à leur poste de travail.

Il veille au maintien de leur capacité à occuper un emploi, au regard notamment de l’évolution des emplois, des technologies et des organisations.

Il peut proposer des formations qui participent au développement des compétences, y compris numériques, ainsi qu’à la lutte contre l’illettrisme, notamment des actions d’évaluation et de formation permettant l’accès au socle de connaissances et de compétences défini par décret.

Les actions de formation mises en oeuvre à ces fins sont prévues, le cas échéant, par le plan de formation mentionné au 1° de l’article L. 6312-1. Elles peuvent permettre d’obtenir une partie identifiée de certification professionnelle, classée au sein du répertoire national des certifications professionnelles et visant à l’acquisition d’un bloc de compétences.

 

Le manque de formation d’un salarié peut même conduire l’entreprise à des sanctions, comme l’a confirmé la cour de cassation dans son arrêt du 24 septembre 2016. En l’espèce, un salarié qui n’avait suivi qu’une formation d’un jour pour une ancienneté de 16 ans, avait reçu la somme de 5000€ en dédommagement de la part de l’entreprise, jugée coupable d’avoir contrevenu aux obligations de l’article ci-dessus.

Chaque entreprise versant des cotisations pour la formation de ses salariés, l’excuse du budget n’entre pas en compte. Alors, quelle formation des salariés dans le secteur funéraire ?

Formation des salariés en pompes funèbres

Loin de moi l’idée de jeter la pierre à tout le monde, mais la première formation qui m’est venue est partie d’un constat simple et hebdomadaire : les fautes d’orthographe. L’on peut être un très bon conseiller funéraire, il n’empêche que l’on sera meilleur en l’absence de fautes d’orthographes à l’écrit. Ҫa, c’est dit !

Les formations informatiques sont également indispensables. De la formation sur les logiciels de base : Word, Excel… qui sont toujours utiles, aux formations à des logiciels spécifiques de vente par exemple.

Il est également toujours utile de se perfectionner dans la vente : comment rédiger un devis ou revoir ses conditions générales de vente par exemple. Ces dernières formations sont porteuses d’une mission pour le salarié à qui l’on confiera, au delà d’une formation, une mission envers l’entreprise. Le salarié reviendra en bon élève pour faire un point auprès du chef d’entreprise qui pourra se remettre à jour et profiter de la formation à son tour. Le bénéfice est double.

Pour se perfectionner davantage dans le funéraire, des points juridiques sur la législation seront idéaux. Indispensable aux vieux briscards qui ont eu leur diplôme par équivalence : même s’ils ont pu suivre l’évolution des lois d’une manière ou d’une autre, un cadre dédié avec des points clés ôtera tous les doutes.

Formation des salariés en marbrerie

Côté chantiers de marbrerie, les formations ne manquent pas. A commencer par les CACES : chariot élévateur, pont roulant, pelleteuse, tous les engins mécaniques en somme. Si les salariés savent, la plupart du temps, s’en servir, certaines règles de sécurité pourront être abordées, et elles aussi vont de la responsabilité de l’employeur.

La formation de secourisme, obligatoirement détenue par au moins un salarié dans certains cas, appelée SST : Sauvetage Secourisme du Travail, est fortement conseillée pour au moins un salarié de l’entreprise même si celle-ci ne répond pas aux critères ci-dessous énoncés.

Article R4224-15 

Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence dans :
1° Chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ;
2° Chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux.
Les travailleurs ainsi formés ne peuvent remplacer les infirmiers.

 

Plus pointue, mais qui devient également indispensable : la formation aux logiciels de simulation 3D, et celle aux logiciels intégré des débiteuses de granit.

Code-du-Travail-300x98 La formation des salariés en pompes funèbres et marbrerieQuand faire le point ?

L’entretien professionnel, obligatoire tous les 2 ans, est la meilleure occasion de faire le point avec les salariés sur leur besoin en formation.

A noter que même si le salarié n’a fait aucune demande, l’employeur peut proposer toute formation qui lui paraît pertinente afin d’améliorer les compétences de ses salariés.

Article L6315-1 

  1. ― A l’occasion de son embauche, le salarié est informé qu’il bénéficie tous les deux ans d’un entretien professionnel avec son employeur consacré à ses perspectives d’évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d’emploi. Cet entretien ne porte pas sur l’évaluation du travail du salarié. Cet entretien comporte également des informations relatives à la validation des acquis de l’expérience.

Cet entretien professionnel, qui donne lieu à la rédaction d’un document dont une copie est remise au salarié, est proposé systématiquement au salarié qui reprend son activité à l’issue d’un congé de maternité, d’un congé parental d’éducation, d’un congé de proche aidant, d’un congé d’adoption, d’un congé sabbatique, d’une période de mobilité volontaire sécurisée mentionnée à l’article L. 1222-12, d’une période d’activité à temps partiel au sens de l’article L. 1225-47 du présent code, d’un arrêt longue maladie prévu à l’article L. 324-1 du code de la sécurité sociale ou à l’issue d’un mandat syndical.

  1. ― Tous les six ans, l’entretien professionnel mentionné au I du présent article fait un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Cette durée s’apprécie par référence à l’ancienneté du salarié dans l’entreprise.

Cet état des lieux, qui donne lieu à la rédaction d’un document dont une copie est remise au salarié, permet de vérifier que le salarié a bénéficié au cours des six dernières années des entretiens professionnels prévus au I et d’apprécier s’il a :

1° Suivi au moins une action de formation ;

2° Acquis des éléments de certification par la formation ou par une validation des acquis de son expérience ;

3° Bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

Dans les entreprises d’au moins cinquante salariés, lorsque, au cours de ces six années, le salarié n’a pas bénéficié des entretiens prévus et d’au moins deux des trois mesures mentionnées aux 1° à 3° du présent II, son compte personnel est abondé dans les conditions définies à l’article L. 6323-13.

Autres idées de formation des salariés en pompes funèbres et marbrerie :

– Psychologie du deuil

– Sécurité des chantiers

– Aménagement d’un magasin

– Comptabilité, bases

– Communiquer via les réseaux sociaux

– Tenue d’un site internet

– Postures dans le travail manuel

– Prise de côte et gabarits

– Sculpture sur pierre

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.