La morgue de Nouméa fermée de nuit, les pompes funèbres dans l’incompréhension

0
604
morgue de Nouméa
Image Les Nouvelles Calédoniennes

C’est fin août 2017 que les différentes pompes funèbres de Nouméa (NC) reçoivent un courrier les prévenant du prochain changement de règlement intérieur de la morgue municipale. C’est quelques jours plus tard, que les détails tombent : la morgue sera fermée de 22h à 6h du matin à partir du 1er septembre.

Morgue de Nouméa : interdit de mourir de nuit ?

Le problème étant que les pompes funèbres de la ville ne disposent pas de chambres funéraires, et que par conséquent, le dépôt des corps à la morgue de Nouméa la nuit leur sera impossible « sauf cas exceptionnels ». Ne précisant pas ce que sont des « cas exceptionnels », la Mairie laisse les pompes funèbres dans l’incompréhension, et sans aucune solution.

Comme se le demande Delphine (Société Transfunéraire)

, lectrice qui a nous a transmis cette information, ainsi que ses confrères : que faire des corps lors des réquisitions, et des corps tout court finalement ? Si la Mairie précise que ceux-ci devront être entreposés dans des locaux techniques appropriés, elle oublie qu’aucunes pompes funèbres n’est titulaire de l’habilitation pour la gestion de chambres funéraires, et il ne semble pas que le fait que des corps restent entreposés dans les véhicules de transport de corps avant mise en bière contrevienne à la législation.

LEGO_Morgue-300x248 La morgue de Nouméa fermée de nuit, les pompes funèbres dans l’incompréhension

 

C’est donc une impasse, dans laquelle les professionnels sont contraints de rester jusqu’à ce que la Mairie daigne proposer une solution digne pour les défunts et leurs familles. En attendant, Del ironise : que doivent faire les pompes funèbres ? Ne plus répondre au téléphone la nuit ? Dire aux familles que le défunt devra rester chez elles jusqu’au lendemain matin ?

Côté Mairie, une mesure économique

Dans l’édition du 3 septembre du journal « Les Nouvelles Calédonniennes », la Mairie justifie son choix. Dans le créneau horaire désormais fermé, la morgue recevait « moins d’un corps par nuit ». Ce qui mobilisait un employé toute la nuit, un coût trop élevé.

Se voulant rassurante, elle met en avant l’ouverture d’une salle de conservation des corps au Médipôle. Cependant, celui-ci ne recevra que les corps décédés au sein de l’établissement hospitalier. Pas vraiment une avancée donc pour les professionnels du funéraire qui restent dans l’attente d’une réunion d’urgence.

Dossier à suivre.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.