La mort de Pablo Neruda, un dossier empoisonné

0
328

Pablo Neruda, 69 ans, est mort en septembre 1973, douze jours après le coup d’état militaire du général Pinochet. Cancer ? Empoisonnement ? Le poète est un tel symbole antifasciste au Chili que le pays ne supporte pas de ne pas savoir. Déjà exhumé en 2013, le corps va subir de nouvelles expertises.

Communiste, fervent partisan du président Allende renversé par Pinochet, le prix Nobel de littérature a prévu de fuir le pays vers le Mexique. Il est un des principaux opposants au nouveau régime, et bénéficie d’une grande aura internationale. Alors qu’il se trouve dans un hôpital de Santiago, où il soigne un cancer de la prostate, il meurt brutalement.

La junte militaire l’a-t-elle fait empoisonner, comme tant d’autres opposants assassinés ? L’ancien chauffeur de Neruda, à ses côtés à l’hôpital, raconte que le poète a reçu une mystérieuse injection à l’estomac, qu’il s’est senti mal, puis a succombé.

Isla-Negra La mort de Pablo Neruda, un dossier empoisonné
Maison de Pablo Neruda à Isla Negra (Chili)

Le gouvernement chilien relance donc l’enquête, toutes les pistes n’ayant pas été explorées. La tombe du bord de mer, dans sa maison d’Isla Negra (près de Valparaiso), va donc être rouverte. But : tenter de détecter des traces inorganiques ou de métaux lourds dans les restes. Des protéines ou des cellules auraient pu être détruites par un empoisonnement, et cela peut se voir à l’étude. cela prendra des mois.

En novembre 2013, après six mois d’expertises médico-légales au Chili, en Espagne, aux Etats-Unis, des premières conclusions sont tombées, négatives. Pas d’agent chimique détecté sur le squelette laissant penser à un empoisonnement. Ce qui n’apporte pas toutes les réponses. D’une part, des traces peuvent se déceler autrement. D’autre part, le temps peut les estomper.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.